Le 27 janvier 2021, l’équipe juridique représentant l’humaniste détenu, Moubarak Bala, a déposé une pétition demandant sa réinstallation à Abuja afin d’assurer un procès équitable.

Cette décision fait suite à la décision de bienvenue de l’honorable juge IE Ekwo présidant la procédure devant la Haute Cour fédérale d’Abuja, qui a confirmé que la détention en cours de Bala violait ses droits à la liberté personnelle, à un procès équitable, à la liberté de pensée, à la liberté d’expression et à la liberté de mouvement consacrés dans la Constitution de la République fédérale du Nigéria et dans la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples.

Le président de l’Association humaniste du Nigéria, Mubarak Bala, a été arrêté le 28 avril 2020 en relation avec une publication sur Facebook. Il a ensuite été détenu sans inculpation pendant plus de huit mois.

Les avocats de Bala, qui n’ont eu accès à leur client qu’en octobre 2020, ont déposé une requête en matière de droits fondamentaux devant la Haute Cour d’Abuja pour contester la légalité de la détention et de l’arrestation en cours de Bala. L’équipe juridique de Bala reste préoccupée par le fait que son client ne bénéficierait pas d’un procès équitable devrait être officiellement traduit en justice dans l’État de Kano, où la population est majoritairement musulmane, et les tribunaux de la charia fonctionnent aux côtés des tribunaux laïques.

En outre, les États à prédominance musulmane ont fréquemment été témoins d’émeutes, de violences et de meurtres après des accusations de blasphème, parfois contre des musulmans accusés, mais avec un potentiel de violence plus large lorsque l’accusé est chrétien. Pour ces raisons, l’équipe juridique de Bala pense que le transfert de Bala pour être jugé dans un lieu plus neutre non seulement protégerait les droits de leurs clients, mais empêcherait la violence dans l’État en général.

Humanists International estime que Moubarak Bala est visé pour l’exercice pacifique de ses droits à la liberté d’expression et de religion ou de conviction, et demande qu’il soit transféré vers un territoire neutre afin de garantir son droit à un procès équitable.

Contexte

Le président de l’Association humaniste du Nigéria, Mubarak Bala, a été arrêté le 28 avril en lien avec une publication sur Facebook. Il a ensuite été détenu sans inculpation pendant plus de sept mois. Les avocats de Bala, qui n’ont eu accès à leur client qu’en octobre, ont déposé une requête en matière de droits fondamentaux devant la Haute Cour d’Abuja pour contester la légalité de la détention et de l’arrestation en cours de Bala. Humanists International pense que Moubarak Bala est la cible de l’exercice pacifique de ses droits à la liberté d’expression et de religion ou de conviction.

Les efforts internationaux pour obtenir sa libération et sa sécurité se poursuivent. Pour participer à la campagne et faire un don pour le fonds de défense de Mubarak Bala, cliquez sur le bouton ci-dessous;

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code