Revue de lecture : Ne dites pas à ma mère que je suis athée de Michel Morin

par Avr 5, 2016Athéisme, Livres, Québec humaniste0 commentaires

MICHEL PION

MICHEL PION

Vice-Président et trésorier

Michel Pion est membre de l'AHQ depuis 2006, informaticien de profession il est membre du CA du l'AHQ depuis 2007 et a été l'instigateur principal de la campagne des "Autobus Athées" en 2009.

Michel Morin, membre de l’Association humaniste du Québec, vient de publier récemment un livre, chez Perro éditeur « Ne dites pas à ma mère que je suis athée. »

On ne se le cachera pas, ce livre s’adresse surtout à des lecteurs déjà athées, agnostiques ou « sur la clôture. » Dans cet ouvrage l’auteur décortique et hache menu les croyances des religions chrétiennes et on y trouvera peu ou pas de références à d’autres religions. Chaque chapitre s’attaque à un aspect particulier de la religion et de la littérature biblique. Michel Morin y relève non seulement les passages immoraux, mais souligne à grands traits les contradictions, invraisemblances et disons-le, gros mot et mensonges, qu’on y retrouve pour peu que l’on s’y attarde. Quiconque est à la recherche de munitions et d’arguments pour discussions avec des croyants y trouvera largement son compte.

Cet ouvrage fort bien documenté représente également un choix intéressant pour le lecteur peu à l’aise avec la langue anglaise et qui connait mal les ouvrages des auteurs athées les plus connus tels Dawkins, Hitchens, Harris et plusieurs autres. Il y retrouvera de nombreuses citations, habilement traduites, de ces auteurs.

Pour être honnête, un athée de longue date n’y apprendra rien de bien nouveau surtout s’il a déjà pris de la peine de se plonger dans la littérature athée, surtout anglophone. Mais pour les autres cet ouvrage est définitivement un « must ». Malgré que le livre soit assez volumineux (presque 600 pages), la lecture n’y est jamais aride et on le lit avec plaisir ce qui le démarque agréablement d’autres titres traitant du même sujet. Le mérite en revient à l’auteur Michel Morin.

Si on prend connaissance de sa biographie sur la Jaquette du livre on y apprend qu’en plus de son métier d’avocat, il a également travaillé comme humoriste et scénariste pour plusieurs comédies à succès et cela se reflète dans son écriture. En conséquence il manie le sarcasme et l’humour de main de maitre et cela est évident tout au long de la lecture. J’ai souvent souri et même étouffé de petits rires durant ma lecture ce qui a ajouté à mon plaisir. Bref je ne peux qu’en recommander la lecture.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code