Le prochain congrès de la International humanist and ethical union se tiendra à Montréal début août 2012

par Mar 15, 2012À propos de l'AHQ, activités, humanisme, Québec humaniste0 commentaires

CLAUDE BRAUN

CLAUDE BRAUN

Administrateur et éditeur en chef du "Québec humaniste"

Claude Braun a été professeur de neurosciences cognitives à l'UQAM de nombreuses années. Retraité depuis peu, Il a publié nombres de documents de recherches sur le sujet. Il a été également éditeur du "Québec laïque"  et est depuis quelques années l'éditeur en chef  de notre revue "Québec humaniste" Il a également publié "Québec Athée" en 2010. Téléchargeable gratuitement en utilisant ce lien avec  les compliments de l'auteur.

Les Humanistes sont prêts à s’attaquer à un sujet prodigieusement intriguant et peut-être le plus controversé de l’histoire de l’humanité : la sexualité!

Venez vous joindre à nous les 3, 4 et 5 août alors que nous allons défier les mythes, tabous et interdits qui enferment encore aujourd’hui la sexualité des humains! Ce qui touche à notre sexualité ne devrait plus être un sujet de controverse mais l’est resté à cause des tabous et des morales répressives charriées par nos anciennes cultures. Il est grand temps d’établir nos droits sur notre sexualité, et cela, quel que soit notre sexe.

Cette année notre conférence annuelle se tiendra au centre-ville de Montréal, au très élégant Hôtel Hilton-Bonaventure. Elle aura lieu en même temps que l’Assemblée générale des membres de l’IHEU, ce qui nous amènera des représentants des organisations membres des quatre coins du globe.

Le thème de la conférence, « Sexualité et sécularisme » va certainement attirer l’attention du public. Des humanistes de notoriété mondiale auront l’occasion de présenter leur vision tolérante et libérale de la sexualité. Les sujets abordés toucheront la sexualité humaine, les droits des homosexuels, les droits reproductifs et l’égalité des sexes.

La IHEU: Une organisation internationale pour l’humanisme

Une organisation internationale puissante est essentielle pour que, au sein de la communauté humaniste, les expériences et les résultats obtenus par les uns profitent à tous et que la voix de l’Humanisme puisse se faire entendre à travers le monde. Cette organisation internationale, c’est l’Union Internationale humaniste et Laïque (IHEU).

L’IHEU fut fondée en 1952 à Amsterdam et c’est l’association qui rassemble le plus de groupes humanistes, rationalistes, athées, agnostiques, laïques, et éthiques à travers le monde. Elle regroupe plus d’une centaine d’organisations membres, que ce soit des groupes importants en nombre d’adhérents ou des structures spécialisées telles que des universités, des éditeurs ou des agences pour le développement. En tant que fédération de groupes humanistes nationaux et régionaux, l’IHEU coordonne les activités de ses Organisations Membres, nourrit leurs politiques, guide leurs stratégies, apporte son soutien à des groupes humanistes naissants, et représente les intérêts de l’Humanisme auprès des Nations Unies (New York, Genève, Vienne), du Fonds des Nations unies pour l’enfance ou UNICEF (New York), de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture ou UNESCO (Paris) et du Conseil de l’Europe (Strasbourg). L’IHEU est un lieu d’information et de réflexion, un forum où les organisations humanistes et les individus échangent opinions et expériences afin d’optimiser leurs activités nationales et internationales. Représentant l’humanisme auprès des médias du monde entier, l’IHEU permet d’informer un nombre toujours croissant de personnes sur l’alternative humaniste.

En dehors de son siège international à Londres, l’IHEU a des secrétariats régionaux en Amérique Latine (Costa Rica), en Asie du Sud (Inde), et des secrétariats et des réseaux spécialisés comme les Secrétariats pour les conseillers et officiants humanistes professionnels, l’Aide Sociale, les Médias (Pays Bas), la Croissance et le Développement (USA) et le Réseau de Bioéthique (Belgique). La Fédération Humaniste Européenne, branche indépendante de de l’IHEU, représente les intérêts de l’humanisme auprès des instances de l’Union Européenne (Bruxelles, Luxembourg).

IHEU, internationalisme et droits de l’homme

Pour l’IHEU, la souveraineté nationale est moins importante que la construction d’une communauté universelle. L’IHEU est fortement attachée aux idéaux des Nations Unies : en fait, les premiers directeurs de l’UNESCO (Julian Huxley), de la Food and Agriculture Organisation ou FAO (John Boyd Orr) et de l’Organisation mondiale de la santé ou OMS (G.Brock Chisholm) étaient tous des humanistes éminents. L’IHEU lutte pour une ratification des conventions internationales sur le contrôle des armements, les Droits de l’Homme et les problèmes d’environnement, et ce par tous les pays.

Maints principes humanistes ont déjà été exprimés dans les conventions internationales sur les droits de l’homme. De fait, c’est l’humanisme qui est à la base philosophique du concept des droits de l’homme tels qu’ils figurent dans la Déclaration universelle des droits de l’homme. L’IHEU fait des propositions aux différents corps des Nations Unies sur des problèmes culturels, sociaux, économiques et environnementaux. Les interventions de l’IHEU pour les droits de l’homme et la paix ont été nombreuses et diverses. La Convention des Nations Unies sur les droits de l’enfant, la Convention des Nations Unies sur la torture, la Convention de Genève sur les réfugiés etc. ont trouvé un réel soutien de la part des Organisations membres de l’IHEU.

Par le passé, l’IHEU a participé à la campagne de cinq ans de la FAO contre la faim et a été un membre fondateur du Groupe de travail sur la science et l’éthique de l’UNESCO. L’IHEU a été représentée aux principales conférences des Nations Unies comme celles sur la Population mondiale (Belgrade 1965, Bucarest 1974), sur l’Environnement (Stockholm 1972), la Conférence mondiale des Nations Unies sur les femmes (Vienne 1994 et Pékin 1995), la Conférence de l’UNESCO sur le pouvoir de la culture (Stockholm 1998), la Conférence d’Oslo sur la liberté de religion ou de croyance (1998), entre autres.

Toutefois, comme les nombreuses organisations qui sur la scène internationale font campagne autour d’un thème unique, l’IHEU concentre ses efforts plus spécialement sur l’établissement et la défense (à travers l’éducation et tous les moyens d’interventions à sa disposition) de la liberté de l’individu de croire ou de ne pas croire. Par exemple, les représentants de l’IHEU aux Nations Unies à Genève et au Conseil de l’Europe (Strasbourg) ont contribué à la Déclaration sur l’Élimination de toutes Formes d’Intolérance et de Discrimination fondées sur la religion et les croyances. L’IHEU fut aussi à l’origine de l’adoption par les Nations Unies du Droit à l’Objection de Conscience au Service Militaire. L’IHEU souleva aussi auprès des organismes des Nations Unies le problème des droits des dissidents religieux et philosophiques comme Taslima Nasrin du Bangladesh et Xiao Xuehui de Chine. L’IHEU est un membre fondateur de la Coalition d’Oslo pour la Liberté de Religion ou de Croyance (1998).

Hors Nations Unies, l’IHEU et ses organisations membres ont défendu les libertés civiles, ont lutté pour une inflexion plus humaine et plus rationnelle des lois sur l’avortement, les relations sexuelles, l’euthanasie, la peine capitale, la réinsertion des criminels et l’exploitation des animaux.

Au cœur des activités de l’IHEU sont à mentionner les campagnes contre les lois sur le blasphème, les initiatives pour la protection des minorités ethniques et pour la suppression des discriminations fondées sur les religions ou l’absence de celles-ci. Plus récemment, l’IHEU a mené campagne contre l’introduction de la référence à Dieu dans la constitution de l’Allemagne, pour une séparation des églises et de l’État. Minoritaires, les humanistes entendent obtenir une reconnaissance de leurs convictions égale à celle dont jouissent les fidèles des religions établies, et demandent que ces convictions soient largement diffusées et respectées.

Parmi ses membres, l’IHEU comprend des personnalités qui donnent un avis motivé face à l’Etat et aux collectivités territoriales sur les sujets d’actualité (par exemple la fécondation in vitro, le clonage des animaux, le SIDA), participent à l’élaboration des lois, sont membres de commissions gouvernementales ou régionales et interviennent dans le débat public.

Pour une direction morale – déclarations et résolutions de l’IHEU La Déclaration d’Interdépendance : une nouvelle morale mondiale, adoptée lors du Congrès mondial de l’IHEU à Buffalo (N.Y., USA) en 1988, souligne la nécessité d’un consensus sur une morale universelle, les droits de la personne humaine et ses responsabilités à l’échelle de la planète.

Les positions avant-gardistes de l’IHEU pour la défense des homosexuels et sa Déclaration sur l’Homosexualité et la Bisexualité sont largement reprises. Les récentes protestations de l’IHEU sur les sujets d’actualité ont porté sur des thèmes suivants : les essais nucléaires de la France, les lois sur le blasphème, la purification ethnique dans l’ex-Yougoslavie et les abus sur les enfants au nom de, et par la religion.

IHEU, réseau humaniste et programme de développement

L’IHEU favorise le développement de nouvelles associations humanistes et met à leur disposition ses moyens et son expérience. En collaboration avec l’organisme spécialisé hollandais HIVOS, l’IHEU soutient financièrement des activités dans les pays en voie de développement à travers son Programme humaniste d’aide au développement.

Ces dernières années, ce programme a contribué : à des projets locaux au Bangladesh, au développement des réseaux humanistes de l’Amérique latine et de l’Asie du sud, à la constitution de groupes humanistes en Afrique, à l’Association «Ibn Rushd» (Averroès), dans le cadre de son programme Lumières pour le monde musulman, aux programmes d’alphabétisation et d’instruction civique pour les jeunes des bidonvilles de Mumbai, et à la construction d’un centre humaniste en Inde à Mumbai également, à la promotion de la démarche scientifique dans les pays en voie de développement, à la publication d’ouvrages humanistes (en chinois) et de périodiques au Mexique, aux campagnes contre le délit de blasphème, à la constitution d’un comité d’experts pour l’étude de toute forme d’abus sur les enfants au nom de, et par la religion.

IHEU, Congrès et prix

Le premier Congrès de l’IHEU s’est tenu à Amsterdam en 1952. Les congrès de l’IHEU qui rassemblent intellectuels et militants sont l’occasion de définir les positions humanistes sur les grands dossiers. Davantage de détails sont disponibles auprès de l’IHEU ou sur le site web (www.iheu.org).

Lors des congrès de l’IHEU, les contributions exceptionnelles aux progrès et à la défense de l’Humanisme se voient récompensées par le prestigieux Prix humaniste international. Dans le passé, les lauréats ont été : Justice Tarkunde (défense de la démocratie, Inde), le Centre Athée (aide sociale, Inde), le Dr Andrei Sakharov (défense de la liberté de conscience, Union soviétique), Alexander Dubcek (défense de la liberté de conscience, République, le Dr Pieter Admiraal (contribution au droit à l’euthanasie, Pays Bas), Nettie Klein (contribution à l’humanisme mondial, Pays Bas), Paul Kurtz(contribution à l’humanisme mondial, Etats-Unis).

International humanist news

L’International Humanist News parait quatre fois par an à Londres et fournit des informations et des éditoriaux sur l’humanisme. Les revues humanistes à travers le monde en reproduisent des articles dans leurs colonnes. Il est envoyé gratuitement à tous les adhérents individuels. Par ailleurs, des communiqués sont régulièrement disponibles sur le web (www.iheu.org).

 

ERRATUM

Dans le numéro précédant du Bulletin Québec humaniste, une erreur s’est glissée dans le compte-rendu de la conférence de Max Bauchet sur Montaigne. Nous avons prêté à Max l’idée voulant que Montaigne ait été un athée inavoué. Mais la réalité est que Max ne soupçonne Montaigne, tout au plus, que d’agnostisme.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code