Dagmar Gontard-Zelinkova

Dagmar Gontard-Zelinkova

Bien que vivant en Ontario, Dagmar Gontard-Zelinkova est un des plus anciens membres de l ‘Association humaniste du Québec. En parallèle avec Bill Broderick à Belleville, elle a mené une guerre d’usure contre la prière à l’hôtel de ville de sa municipalité de Hastings Highlands, de la municipalité voisine de Bancroft et aussi au Conseil du comté de Hastings qui, hormis les deux déjà citées, regroupe douze autres municipalités

Israël : Ce ne sont pas que l’islam et le christianisme qui soient sexistes. Le judaïsme l’est tout autant. La cour suprême d’Israël a dû légiférer en janvier 2011 pour interdire la ségrégation des femmes au fond des autobus d’une compagnie privée Kasher. Les femmes devaient aussi se vêtir de façon « modeste ». Des femmes avaient été battues par les zélés religieux qui fréquentent ce genre d’autobus. Toutes les femmes auront maintenant le « droit » de se prévaloir de ces autobus sans se faire harceler et humilier. L’incident est étrangement semblable au célèbre coup d’éclat de Rosa Parks, une noire américaine dont la cause se rendit jusqu’en cour suprême des États-Unis parce qu’elle refusait en 1955 d’être reléguée à l’arrière d’un autobus public en Alabama.

Grande Bretagne : Chaque année des chercheurs du British Social Attitudes Survey échantillonnent les citoyens britanniques sur la religion. Lorsque ce sondage annuel a débuté, en 1985, 63% de la population se définissait comme chrétienne tandis que 34% déclarait ne pas avoir de religion. Mais la proportion de britanniques qui se disent sans religion n’a cessé de croitre depuis lors. C’est en 2010 que la population de ce pays est passée à une majorité d’incroyants, selon ce même sondage. En effet, le British Social Attitudes Survey a révélé en janvier 2011 que 51% de la population échantillonnée s’est défini comme n’ayant pas de religion. Le recensement gouvernemental ne relève pas tout à fait autant d’incroyants, mais on sait très bien pourquoi. Certaines gens craignent encore d’être « fichées » par le gouvernement comme incroyantes, associées à l’athéisme, et donc mal vues. Elles ont tendance à être moins cachotières avec les maisons de sondage non gouvernementales.

Pakistan : Le Pakistan est un des pays les plus pauvres au monde, les plus inégalitaires, les plus surpeuplés (190 millions de citoyens) et ayant un des taux de natalité les plus élevés au monde. L’institut Pews a mené récemment un grand sondage d’opinions dans ce pays. Ce sondage révélait que 80% de la l’échantillon de 2000 personnes localisées au Punjab, Sindh, Baluchistan et Khyber Pakhtunkhwa appuie la ségrégation sexuelle au travail, la lapidation des adultères, le fouet ou le coupage des mains des voleurs. Ce même sondage révèle que 75% de l’échantillon favorise la peine capitale pour les apostats. Asia Bibi, une femme chrétienne de 45 ans est en prison depuis le mois de juin 2010 pour blasphème et fait face à une peine de pendaison. Au passage de l’an 2011, Salman Taseer, le gouverneur du Punjab, la province la plus peuplée du Pakistan a été assassiné par un fanatique islamique parce que ce politicien s’était opposé à la loi anti-blasphème de son pays. Une foule de 40,000 personnes a manifesté dans les rues à l’appui de l’assassin. Le fait que cet État possède l’arme nucléaire devient de plus en plus inquiétant.

“Les grandes révolutions scientifiques renversent notre connaissance de l’univers physique et elles renversent de son piédestal notre arrogance humaine, notre croyance à notre importance. Freud a dit qu’il n’y a vraiment eu que deux grandioses révolutions. La première est associée à Copernic, Galilée et Newton qui nous ont appris que nous n’habitons pas le centre d’un monde limité. La seconde provient de Darwin qui nous a appris que nous n’avons pas été créés à l’image d’un dieu bienveillant mais plutôt que nous faisons partie d’une généalogie continue de tous les êtres vivants.”

Steven J. Gould

Pour une analyse humaniste des révolutions coperniciennes, taper “Nausées coperniciennes” sur Google

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code