Anthropologie des religions, vue par Daniel Baril

par Sep 15, 2010activités, Québec humaniste0 commentaires

Notre camarade, membre de l’Association humaniste du Québec, l’anthropologue Daniel Baril, a présenté une magnifique conférence au récent congrès de la Atheist Alliance International, tenu à Montréal du 1er au 3 oct 2010.

Il existe deux théories évolutionnistes divergentes pour expliquer l’avènement de la religion: la théorie de l’avantage adaptatif et celle du produit dérivé. La première soutient que la religion est en soi une adaptation, ce qui veut dire qu’elle procure un avantage pour la survie et la reproduction de celui ou celle qui possède les dispositions cognitives conduisant à croire en des êtres surnaturels et à agir sous leur autorité. La seconde soutient au contraire que ce que nous appelons « religion » dérive d’une série d’habiletés qui trouvent leurs principales fonctions non pas dans le domaine religieux mais dans la vie sociale. Selon cette approche, ce sont ces habiletés cognitives qui sont des adaptations, alors que la religion en est un produit dérivé ou un épiphénomène. Bien qu’elle soit une production spontanée, elle pourrait ne pas exister sans que l’individu n’en soit pour autant moins adapté.

En s’appuyant sur les travaux des principaux chercheurs dans le domaine, Daniel Baril a expliqué ces deux approches tout en exprimant un fort penchant en faveur de la seconde.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code