Lettre ouverte au Ministre de l’éducation du Québec

Lettre ouverte au Ministre de l’éducation du Québec

ASSOCIATION HUMANISTE DU QUÉBEC

1225 Est, boul. St-Joseph, Montréal, Québec, H2J 1L7

Tel. 514 333-5560 – info@assohum.org – Site web : http://assohum.org

Montréal le 5 mai 2015

M. François Blais

Ministre de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Gouvernement du Québec

Objet : cours Éthique et culture religieuse

 

Monsieur le ministre

L’Association humaniste du Québec a déjà présenté un mémoire sur le cours ECR au Ministère peu avant le démarrage du cours. A ce moment là, l’AHQ à exprimé son inquiétude que les points de vue humaniste, athée, libres-penseurs soient ignorés aussi bien dans les manuels que dans la présentation des cours. Depuis, nos appréhensions se sont concrétisées. Nous avons reçu des lettres de parents non-religieux horrifiés par ce que leurs enfants avaient retenu de ces cours et nous demandant notre aide pour contrer ce qu’ils percevaient aussi comme une entreprise de marginalisation des points de vue non-religieux et de prosélytisme en faveur de croyances à des entités surnaturelles.

A la suite de ces lettres et autres témoignages, l’Association humaniste du Québec a décidé de commencer une enquête sur la nature et les effets du cours ECR dans sa réalité quotidienne et non pas dans les seules intentions proclamées du Ministère de l’éducation.

Ce que nous avons découvert à ce jour a été une douloureuse révélation pour nous et il nous est apparu indispensable de rapporter au Ministère la réalité des effets de ce cours sur les enfants issus de familles non-croyantes. Le document ci-joint est une première analyse des fondements du cours ainsi que des contenus des manuels destinés aux élèves. Il nous paraît désormais évident que ce cours constitue une forme de discrimination à l’égard des convictions non-croyantes.

De plus, nous pensons également que ce cours a des effets contraires aux objectifs proclamés du Ministère concernant le développement intellectuel de tous les enfants et leur accession à l’autonomie de pensée.

Enfin, la Cour Suprême du Canada a confirmé le 15 avril dernier que l’État ne saurait favoriser une ou des religions au détriment des autres ou au détriment des incroyants. Nous sommes d’avis que, même avec la meilleure volonté du monde, un État au service de tous les citoyens ne peut espérer gérer sereinement la diversité religieuse autrement qu’en se retirant complètement de ce champs. La seule attitude conséquente avec l’exigence de neutralité soulignée à gros traits par la Cour Suprême est le retrait complet de l’État du domaine des religions. Cela signifie que nous demandons le retrait complet du volet Culture religieuse du cours ECR. Nous proposons que l’espace ainsi libéré soit consacré à l’enseignement de principes philosophiques universels tels que la pensée critique, un prérequis indispensable aux études supérieures techniques et scientifiques, ainsi qu’à la formation à la citoyenneté.

Recevez Monsieur le Ministre, mes respectueuses salutations,

 

Michel Virard, président

Association humaniste du Québec.

 


Les deux documents de l’analyse sont les suivants (format pdf):

Analyse ECR

Analyse ECR Annexes (noms supprimés)

12 Réponsesà “Lettre ouverte au Ministre de l’éducation du Québec”

  1. fourati dit :

    une dame chilienne, m’a dit : mon mari et moi nous sommes tous les deux athées, notre fille vient tous les jours nous voir avec une idéologie religieuse différente, comment faire pour arrêter ces doctrines et sauver notre athéisme, on ne veut pas que notre fille ait ou doit choisir une religion.Cette dame et ces parents, ne sont pas les seuls à se plaindre ce cet enseignement….moi, de confession musulmane et athée, je n’aimerai pas que mes petits enfants soient désorientés à l’école par ces endoctrinements. On attend tous votre bonne volonté pour sauver ces enfants et notre avenir.

  2. Louise moisan dit :

    Les religions des autres n’ont pas à être enseigner.
    C’est au Parent que revient de décidé.

  3. Dominic dit :

    Si on se rappelle bien nos maîtres à penser du genre Socrate en philosophie, Newton ou Kepler en science, Georg Cantor ou Kurt Godel en mthématique et j’en passe.

    Tous ont clairement énoncé ou démontrer leur croyance en des entités surnaturelle comme “Dieu”.

    De considéré les principe de la pensé critique comme étant distincte ou ne provenant pas de Dieu est le signe évident que votre Dieu est l’homme. Jamais il ne vous vient la question a savori d’ou vient votre aptitude à penser tout simplement?

    Bref, soit que vous êtes naïf et croyez que des principes athés sont inoffensif et sont la voie de l’illumination, où soit que vous êtes déjà illuminés et savez imposer les principes maçonnique de Liberté, fraternité, égalité pour subvertir aux aspirations spirituelle de votre société.

    continuez votre beau travail de détruire les âmes de vos enfants.

    • Jacques Légaré dit :

      Dominic,

      Ton propos défendant la croyance nous démontre, –et je le dis sans vouloir t’insulter– que tu es inculte en modernité.

      En tout respect, je te conseille la lecture de :

      Louis Rougier, «Le génie de l’Occident»
      Christopher Hitchens, «Dieu n’est pas grand»
      Richard Dawkins, «Pour en finir avec Dieu»
      Michel Onfray «Manuel d’athéologie» et toute sa «Contre-Histoire de la philosophie».
      Mircea Eliade «Le sacré et le profane».
      Normand Rousseau «La Bible immorale» + «La Bible démasquée»
      Paul C Bruno, «Débaptisez-moi pour l’amour de Dieu».
      Djemila Benhabib «Ma vie à Contre-Coran»
      Caroline Beauchamp «Pour un Québec laïque»
      Louise Mailloux «La laïcité, ça s’impose»

      +

      http://quebec.huffingtonpost.ca/jacques-legare/religions-ennemies-des-femmes_b_6817834.html
      http://quebec.huffingtonpost.ca/jacques-legare/notre-laicite-quebecoise-monsieur-couillard-est-ce-pour-bientot–partie-ii_b_6537960.html
      http://quebec.huffingtonpost.ca/jacques-legare/une-charte-de-la-laicite-pour-quand-monsieur-couillard-_b_6226654.htm

      http://quebec.huffingtonpost.ca/jacques-legare/le-cours–ethique-et-de-culture-religieuse–dit-ecr-est-il-un-allie-tacite-des-islamistes-radicaux-_b_6123804.html
      http://quebec.huffingtonpost.ca/jacques-legare/blaspheme-liberte-expression_b_6500836.html
      http://quebec.huffingtonpost.ca/jacques-legare/il-faut-que-la-cour-supre_b_5986262.html
      http://quebec.huffingtonpost.ca/jacques-legare/religions-disparition-mefaits_b_3781373.html
      http://quebec.huffingtonpost.ca/jacques-legare/charte-valeurs-quebecoise-ou-charte-laicite_b_3375037.html
      http://quebec.huffingtonpost.ca/jacques-legare/echec-democratie-monde-arabe_b_3292272.html
      http://quebec.huffingtonpost.ca/jacques-legare/liberte-expression-occident_b_3283660.html

      Bonne lecture cher ami.

      En toute amitié citoyenne.

      Jacques Légaré
      Maître en Histoire
      Ph.d. en philosophie politique.

      • R. Legris dit :

        @ Jacques Légaré

        Malheureusement, parmi les lectures que vous nous proposez, aucune n’est issue de ce qu’on appelle communément l’élite intellectuelle classique. La plupart viennent de courants de pensées Nouvel Âge, et se recoupent avec des groupes LGBT.

        C’est bizarre, parce que moi, lorsque j’étais à l’école, et que l’on me faisais une dictée, ce n’est pas dans la marge que je devais écrire, mais bien dans le gros de la page, dans le plus grand espace.

        Le fait que ces pensées “humanistes” ne répondent pas à certaines questions essentielles de l’homme, voir existentielles profondes, démontre que celles-ci sont impropre à toute construction “humaine”. Sauf bien entendu si c’est pour que ces constructions incomplètes, et bancales, ne soient détruites dans un avenir prévisible.

        La construction de la modernité requiert-elle des briques virtuelles ou inexistantes?

        “inculte en modernité”? Pour cela il faut 1-avoir la foi(très ironique n’est-ce pas?)
        2-que la modernité ait le statut d’exister, ou scientifique mesurable.(ce qui n’est pas le cas, c’est au mieux une appellation de courant artistique temporaire ou fugace)

        Je dois dire que vous portez tout de même bien votre nom!

        Au plaisir!

    • Michel Pion dit :

      Bonjour à vous,

      Je vous répondrais que le fait que Socrate, Newton, ou vous-même croyez en l’existence de Dieu, n’est en rien une preuve de son existence. Le premier principe de la pensée humaniste est le rejet des croyances basées sur dogmes , des révélations divines, ou ayant recours au surnaturel, sans évidences vérifiables. Et en passant avant de citer Socrate à la défense de votre thèse, je vous invite à relire Platon qui relate que Socrate fut mis à procès pour avoir corrompu la jeunesse d’Athènes et avoir nié l’existence des divinités locales, le même reproche que vous nous faites. Je dirais que cela nous place en assez bonne compagnie.

      Sur quoi vous basez-vous pour prétendre que la pensée critique nous viens magiquement d’une source externe divine ou autre? La question de notre capacité à penser a été réglé par la science depuis longtemps, c’est tout simplement une fonction de notre cerveau tout ce qu’il y a de plus naturelle. C’est un fait très facilement vérifiable, vous n’avez qu’à constater les difficultés , malheureusement très réelles, de personnes affligés d’incapacités causés justement par un cerveau endommagé suite à un accident ou un traumatisme crânien.

      Pour votre gouverne, sachez qu’il n’existe pas une telle chose que des “principes athées”. L’athéisme est le rejet de la croyance en l’existence de Dieu, point barre. Elle ne vient pas avec une liste de principes ou un livre vous imposant comment penser. Par contre, nous sommes des humanistes. Nous pensons que les valeurs humaines doivent guider nos choix et que nous sommes responsables de notre propre vie et du monde qui nous entoure car nous n’avons aucun secours à attendre d’une divinité quelconque. Dans cette optique les humanistes pensent qu’une recherche rationnelle fondée sur des faits demeure le meilleur outil pour acquérir une connaissance crédible du monde qui nous entoure, tout en acceptant que chaque affirmation est potentiellement faillible et provisoire. En d’autres mots, pour citer John M. Keynes “Lorsque les faits changent, je révise mon opinion et vous?”

      Contrairement à ce que vous semblez croire, la spiritualité n’est aucunement dépendante de la croyance en un être suprême, réel ou imaginaire. Nos émotions existent et sont bien réelles et en ce qui me concerne elles ajoutent une dimension à mon existence dont je ne saurais me passer et je soupçonne que c’est la même chose pour l’immense majorité des êtres humains. Nous avons simplement vous et moi une définition différente de la “spiritualité”, la mienne se fonde sur le concret, sur le plaisir que je retire de l’amour que je ressens envers les miens, de mes expériences, de la beauté que je constate autour de moi du plaisir que j’ai à être vivant. En cela je vous assure que nous ne sommes nullement des “illuminés”, mais à l’opposé de vous notre vision du monde est résolument tourné vers le réel. Je citerai de nouveau Socrate lorsqu”il affirme « une vie sans examen ne vaut pas la peine d’être vécue »

      Je terminerai en vous disant qu’il est impossible de “détruire les âmes de nos enfants” pour la bonne raison que nous n’avons pas d’âmes (en tout cas pas dans le sens que vous l’entendez), nous avons un cerveau. Cela ne diminue en rien la beauté et la valeur de notre existence. Les humanistes sont simplement d’avis qu’examiner de façon critique notre vision du monde, incluant les croyances véhiculés par les religions, non seulement améliore notre compréhension et notre vie, mais également rendra celle-ci plus authentique.

      Michel Pion

      • Michel Virard dit :

        Merci a Michel Pion d’avoir si brillamment résumé l’essentiel de l’humanisme moderne.

      • R. Legris dit :

        “Je terminerai en vous disant qu’il est impossible de « détruire les âmes de nos enfants » pour la bonne raison que nous n’avons pas d’âmes (en tout cas pas dans le sens que vous l’entendez)”

        «nous avons un cerveau»

        Voilà bien deux drôles d’affirmations intéressantes! Et contradictoires! Comment pouvez-vous affirmer de manière totalitaire une chose, et “veiller” à ce qu’il en soit ainsi(vous êtes tuteurs de vos enfants, et en “veillant” à ce qu’ils n’aient pas d’âmes, vous vous assurez qu’ils la perdent si éventuellement ils en avaient une!?!). Et affirmer d’autre part, de manière tout à fait autoritaire ou totalitaire, que “vous avez un cerveau”, sans en avoir démontrer la simple consistance!? Ce «cerveau», êtes-vous prêt à le mettre sur un plateau, pour le peser et le mesurer? Sachez que mêmes les scientifiques ont réussis à déterminer que nous “avons” une âme. Je vous fait grâce des appareillages électromagnétiques et autres qu’ils ont utilisés à ces fins de vérifications, mais eux-même en arrivent à ces conclusions.

        Je dois dire que j’aime “beaucoup” l’humanisme, puisque “l’erreur est humaine”!

        MDR

        • Michel Pion dit :

          Bonsoir à vous,
          En quoi mon affirmation est-elle “totalitaire”? Je ne fait qu’exprimer une évidence en affirmant qu’il y a consensus sur le fait qu’il n’existe aucune preuve vérifiable sur l’existence de l’âme.

          J’avoue avoir un peu de difficulté à suivre votre raisonnement. Êtes-vous en train d’affirmer que vous doutez que nous ayons un cerveau? Je ne suis pas prêt à mettre le mien sur un plateau (pas tout de suite j’en ai besoin!), mais les scientifiques l’étudient depuis des décennies (et même des centenaires).

          Je ne sais pas ou vous avez appris que les scientifiques ont réussis à déterminer que nous avons une âme. Si c’est vrai la nouvelle a su être occulté parce que sinon le monde entier aurait entendu parler d’une telle nouvelle. Hors je n’en n’ai jamais entendu parler, ni la majorité des scientifiques du monde entier pour autant que je peux constater, déjà une bonne raison d’au moins avoir des doutes sur votre affirmation. Si vous pouvez me citer une étude crédible sur le sujet, je suis bien prêt à en prendre connaissance. Ce que je vous accorde, par contre, c’est que nous ne savons pas encore tout ce qu’il y a à savoir sur le fonctionnement du cerveau. À ma connaissance les scientifiques sont incapables d’expliquer le mécanisme par lequel nous avons ce que l’on nomme « une conscience ». De là à postuler l’existence d’une âme, c’est un peu facile. Mais en attendant je vais suspendre mon jugement et je vais attendre d’avoir des preuves convaincantes, qui, je le répète, sont totalement inexistantes en ce moment. Mais qui sait? Si les faites changent, je réviserai mon opinion et vous êtes-vous prêt à le faire?

    • Yves dit :

      L’homme se détache de Dieu de plus en plus et les résultats sont bien clairs: regardez aller la nature qui a été créée par Dieu. Observez la fréquence des tempêtes, tornades, tremblements de terre, volcans en éruptions, des animaux qui meurent en masses sans qu’on ne sache pourquoi, etc.. Les scientifiques jouent à être Dieu en faisant des manipulations génétiques, créant des monstres qui se retrouvent dans notre assiette. En pharmaceutique on crée des médicaments qui deviennent de plus en plus nocif pour la santé de la planète. Les scientifiques fous du C.E.R.N en Suisse ont construit le “collider” qui soit disant pour découvrir l’origine de l’univers. Tout ce qu’ils découvriront c’est la fin de l’espèce. Dieu seul connait l’origine de l’univers puisqu’il en est le créateur.

      • Michel Pion dit :

        Bonsoir à vous,

        Le fonctionnement de la nature est explicable par un processus totalement naturel, la biologie et la géologie sont en mesure d’expliquer les phénomènes que vous évoquez sans faire appel à aucune intervention divine.

        Pour le reste ce que vous semblez déplorer se nomme aussi sous une autre appellation; on appelle cela le progrès. Nous devons au progrès de la science une amélioration aisément mesurable à la fois de la qualité et de la durée de notre vie au cours des dernières cent et quelques années. Qu’attendais « Dieu » pour en faire autant?

        Libre à vous de de garder votre foi en Dieu, qui jusqu’à preuve du contraire n’est qu’un mythe créé par les humains, tout comme les 986 divinités recensés déjà jusqu’ici dont voici une courte liste. http://users.skynet.be/ekurea/divinite.html c’est votre droit le plus strict et ce n’est pas moi qui vais vous l’enlever. Par contre, je suis prêt à parier que vous êtes un athée en ce qui concerne chacun des « Dieux » sur la liste. La seule différence entre nous, c’est que nous allons un dieu plus loin que vous!

  4. Danièle dit :

    merci de votre bon travail. Il est temps de sortir les écoles de ce bourbier.