Laïcité belge. Soutien aux délinquants juvéniles

Carte non disponible

Date / Heure
Date(s) - 16/05/2019
19 h 00 min

Catégories


Nous aurons le plaisir de recevoir au Centre humaniste à Montréal une équipe de six «conseillers laïques» en visite au Canada.

Ils/elles nous parleront de leur expérience de conseiller laïque.

… et nous aurons un vin d’honneur pour leur souhaiter la bienvenue.

Bâtiment du CAL

Pour en savoir plus:

La fonction de conseiller laïque en Belgique

(note: I.P.P.J. signifie Institutions Publique de Protection de la Jeunesse, l’équivalent de notre DPJ)

Ils nous viennent du Centre d’action laïque (C.A.L.) situé sur le campus de La Plaine, à l’Université libre de Bruxelles.

Les conseillers confessionnels et laïques apportent au jeune une aide personnelle spécifique, basée sur les valeurs de référence de son option philosophique. L’action des conseillers prend place dans le cadre d’une collaboration avec l’ensemble des intervenants professionnels à savoir les psychologues, les assistants sociaux, les éducateurs spécialisés, le personnel administratif et la direction et ce, dans le respect du secret professionnel.

– Le conseiller réalise auprès des jeunes un travail d’écoute, de dialogue, d’information et de réflexion. Il participe par ce travail à la responsabilisation et à l’insertion de jeunes se trouvant de manière ponctuelle ou chronique en marge de la société.

D’un point de vue pratique, le conseiller :

  • participe aux activités quotidiennes et à certaines activités spécifiques (conférences-débats, activités culturelles et de loisirs, activités humanitaires ou philanthropiques…);
  • propose un soutien aux jeunes qui font l’objet d’une mesure d’isolement et/ou d’une lourde sanction.
    participe aux réunions traitant du fonctionnement institutionnel (par exemple, les réunions d’information au personnel) en y apportant la spécificité propre à sa fonction et à son appartenance philosophique et, par extension, contribue au travail de réflexion que l’I.P.P.J. mène en participe, dans la mesure du possible et en fonction de son temps de prestation, aux réunions pédagogiques (comités pédagogiques, réunions pluridisciplinaires); il peut participer aux réunions de synthèse (discussion de cas) lorsqu’un jeune lui en a formulé la demande et après en avoir informé la direction.permanence sur ses missions, ses méthodes et sur la politique générale de l’aide à la jeunesse
  • participe, dans la mesure du possible et en fonction de son temps de prestation, aux réunions pédagogiques (comités pédagogiques, réunions pluridisciplinaires); il peut participer aux réunions de synthèse (discussion de cas) lorsqu’un jeune lui en a formulé la demande et après en avoir informé la direction.

– Le conseiller assure la dispense des cours correspondant à son appartenance philosophique au bénéfice des jeunes qui ont opté pour cette appartenance. Le conseiller détermine librement le contenu de son cours, en concertation avec son autorité compétente. Son projet éducatif et son programme pédagogique sont portés à la connaissance de la direction de l’I.P.P.J.

– Le conseiller peut être amené à jouer un rôle de conciliateur entre les différentes composantes à l’intérieur du système institutionnel (jeunes, personnel éducatif, scientifique…); vis-à-vis de l’extérieur (parents, juge, institutions, services), ses interventions éventuelles, en ce compris les interventions post institutionnelles, sont soumises à l’avis de la direction, sous forme d’accord ou de mandat.

– Le conseiller peut apporter une assistance morale ou religieuse aux membres du personnel de l’institution qui le souhaitent.

Selon les sections, le travail du conseiller consistera en :

  • des entretiens individuels en section fermée et en section ouverte;
  • des activités diverses et des permanences pour les jeunes placés en section Education pour une période allant de trois à six mois et parfois plus.
  • une aide à la gestion du stress induit par le séjour en IPPJ et par l’incertitude concernant l’avenir proche (prolongation du placement par le juge, retour en famille, réorientation du jeune vers une autre section ou vers le milieu résidentiel) pour les jeunes placés pour une période d’observation (15 jours);

Où ? Au Centre humaniste, 1225 Est, boul. St-Joseph à Montréal

Quand ? Le jeudi 16 mai 2019 à 19h

Entrée: 10$ (5$ pour les membres AHQ)

La conférence sera suivie d’une période de questions.

Places limitées: réservation vraiment requise à reservation@assohum.org

Michel Virard

Coordinateur ciné-club et conférences

 

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *