Conférence: Cécilia Bergeron, 45 ans en Algérie

Carte non disponible

Date / Heure
Date(s) - 21/03/2019
19 h 00 min - 20 h 30 min

Catégories


Une fois n’est pas coutume, nous avons hésité à saisir cette opportunité singulière. Un Kabyle de nos amis, Ferid Chikhi, nous a convaincu qu’il serait bon de nous faire écouter un récit qui sort de l’ordinaire humaniste: celui d’une sœur missionnaire de Notre Dame d’Afrique (les Soeurs blanches), Cécilia Bergeron, une saguenéenne qui vécut 45 ans en Algérie, dont 35 en Kabylie. Cécilia est décédée au Québec, le 11 mars 2017, à l’âge respectable de 100 ans.

Sa nièce, Sylvie Bergeron, a écrit un ouvrage dont le titre nous interpèle certainement: «Journal d’une humaniste – Cécilia Bergeron». elle nous présentera la vie de sa tante et l’ouvrage qu’elle en a tiré. En voici la description:

«Cécilia Bergeron a donné sa vie à l’Algérie. Au quotidien, cette Québécoise a traversé, avec les villageois, le dur combat de leur libération nationale dans un pays divisé. Après l’allégresse de l’indépendance, la République démocratique d’Algérie a vécu des turbulences politico-militaires qui ont finalement détourné le peuple du pouvoir. La missionnaire catholique, devenue algérienne de coeur et humaniste d’esprit, est restée en ces terres meurtries, au péril de sa vie. Jusqu’à la décennie noire, elle a soutenu les Algériens, de la Kabylie au désert du Sahara, dans ce pays dont la triste issue fut l’exil pour des milliers de gens. Déchirée de devoir quitter à son tour son pays d’adoption, Cécilia, tante de l’auteure, est revenue au Québec. Elle y est devenue un véritable centre d’accueil pour de nombreuses familles algériennes qui ont pu réussir leur intégration en partie grâce à elle. Soeur Cécilia Bergeron, qui a vécu jusqu’à 100 ans, a œuvré auprès de ces musulmans sur la base de valeurs universelles grâce auxquelles peuvent s’exprimer les multiples visages de la spiritualité pour lier nos humanités. Avec une préface de Ferhat Mehenni, président du gouvernement provisoire de Kabylie.» 

Bien sûr, nos amis kabyles, en particulier ceux de l‘AQNAL, seront intéressés par ce personnage hors du commun, mais pas seulement. Les Humanistes séculiers ont la réputation de connaitre les religions mieux que les croyants eux-même. C’est pour maintenir notre réputation que je vous invite à mieux connaitre des ressorts psychologiques qui étaient courants au Québec, il n’y a pas si longtemps, ceux qui font qu’une personne fait le don de sa vie active à une cause qui la dépasse.  Et puis nous aimerions savoir en quoi consistait l’humanisme de Cécilia par rapport à sa dévotion au Dieu des Chrétiens. 

Où: au Centre humaniste de Montréal, 1225 boulevard St-Joseph, Montréal

Quand: le jeudi 21 mars 2019 à 19h

Entrée: 10$ (membre AHQ 5$)

Prière de réserver à reservation@assohum.org

Michel Virard

Coordinateur des ciné-clubs et conférences

 

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *