Zéromacho – Lettre ouverte d’hommes au Conseil constitutionnel

Zéromacho – Lettre ouverte d’hommes au Conseil constitutionnel

Zéromacho est un regroupement d’hommes qui manifestent contre la prostitution et pour l’égalité. 

Cet article a été publié sur leur site que nous reproduisons ici avec leur permission. Nous invitons vos commentaires,

————————————————————————————————————————————————————————————————————

Le Conseil constitutionnel a examiné aujourd’hui la Question prioritaire de constitutionnalité (QPC) posée par Médecins du monde et le Strass avec d’autres associations et personnes voulant faire reconnaître comme un travail la vente d’actes sexuels. 

Au nom de plusieurs libertés, dont la liberté d’entreprendre, ces associations et personnes ont demandé que soit abrogée la disposition de la loi du 13 avril 2016 portant sur la pénalisation des clients-prostitueurs.

La vidéo de la séance est ici  https://www.dailymotion.com/video/x713bzs

Zéromacho avait adressé aux membres du Conseil constitutionnel une « Lettre ouverte d’hommes » titrée « Non, merci !Nous, les hommes, ne tenons pas du tout à nous voir reconnu un statut d’agresseur sexuel. »

Le texte se trouve ici 

https://zeromacho.wordpress.com/2019/01/20/action-68-lettre-ouverte-dhommes-adressee-aux-membres-du-conseil-constitutionnel/

Il a aussi été publié par le Journal du dimanche (voir https://www.lejdd.fr/Societe/prostitution-lappel-au-conseil-constitutionnel-a-ne-pas-revenir-sur-la-penalisation-des-clients-3841709)

Les premiers signataires sont des membres de Zéromacho :

Gérard Biard, journaliste, co-fondateur de Zéromacho.

Vincent Cespedes, philosophe, essayiste et compositeur

Pierre-Yves Ginet, journaliste, co-fondateur du Magazine Femmes ici et ailleurs

Alain Lipietz, économiste, membre d’EELV

Yves Raibaud, géographe, membre du Haut Conseil à l’Égalité entre les Femmes et les Hommes (HCEFH)

Grégoire Théry, porte-parole du Mouvement du Nid, délégué de CAP international, membre du HCEFH

Le texte de Zéromacho a aussi été signé par :

Christophe André, psychiatre et psychothérapeute

Jean-Jacques Gsell, avocat, président de l’Office de tourisme de Strasbourg

Axel Kahn, généticien

Mustapha Laabid, député LREM, rapporteur de la proposition de loi visant à lutter contre la prostitution des mineurs.

Édouard Martin, député européen et ancien syndicaliste

 

Le Parisien a publié un sondage montrant que la majorité des Français soutient la loi : 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/prostitution-71-des-francais-hostiles-a-l-abrogation-de-la-loi-penalisant-les-clients-20-01-2019-7992849.php(résultats complets  http://www.cap-international.org/fr/)

 

Le Conseil constitutionnel rendra sa décision le 1erfévrier.

(à suivre…) 

Il y a sûrement dans votre entourage des hommes prêts à dire publiquement NON à la prostitution et OUI à l’égalité femmes-hommes. Prière de leur proposer de signer le manifeste sur le site zeromacho.org ! L’union fait la force !

2 réponsesà “Zéromacho – Lettre ouverte d’hommes au Conseil constitutionnel”

  1. MB dit :

    Certaines associations défendent le droit des femmes de se prostituer, comme la FFQ par exemple. https://www.lapresse.ca/actualites/201810/29/01-5202138-la-prostitution-peut-etre-un-choix-admet-la-ffq.php

    Le fait de contrôler le sexe entre personnes adultes consentantes, même s’il y a échange d’argent, est discutable. Ça revient à considérer ces femmes comme des victimes et à leur enlever leur droit de parole et de consentement.

    De plus, les lois qui criminalisent les clients ont aussi eu comme effet de rendre la prostitution plus risquée. « Un changement qui, loin de protéger les personnes prostituées comme l’ambitionnait le texte, est en réalité “préjudiciable” pour la santé, la sécurité et les conditions de vie des “travailleuses et travailleurs du sexe”. C’est la conclusion à laquelle sont parvenues 12 associations, au terme d’une enquête menée auprès de 589 personnes prostituées. » https://www.lejdd.fr/Societe/penalisation-des-clients-deux-ans-apres-la-loi-prostituees-et-associations-dressent-un-bilan-alarmant-3625217

    • Michel Pion dit :

      Bonjour Michel,

      Oui je suis au courant que certaines associations se préoccupent, avec raison, de ce qu’ils qualifient de « travailleuses du sexe ».

      En ce qui me concerne je ne crois pas que le fait de vendre, ou louer c’est selon, son corps devrait être encouragé comme choix de carrière. Je m’interroge sérieusement sur le pourcentage de femmes qui choisissent cette voie de plein gré et en toute connaissance de cause. La prostitution rassemble généralement beaucoup de femmes provenant de milieux défavorisé et c’est sans parler du proxénétisme qui maintient nombre de jeunes femmes en état d’esclavage et faisant face à la violence de manière quotidienne. On peut aussi s’inquiéter du trafic humain qui en découle parfois. Sur le plan humain les femmes (et aussi les hommes quand on parle de prostitution) en sortent généralement avec des problèmes psychologiques et beaucoup avec des problèmes de consommation de drogues, ce qui perpétue un cercle vicieux.
      https://tinyurl.com/y2llk6vb

      Certainement l’humanité mérite mieux que cela. Je ne porte pas des lunettes roses et je sais bien que ce n’est pas demain la veille que la prostitution disparaitra. Encadrer la prostitution comme le souhaite la FFQ et d’autres groupes rendra sans doute la vie plus facile aux femmes qui choisissent cette façon de subsister, mais ça ne règlerait pas tous les maux qui en découlent. Personnellement en tant que mâle et humaniste je la rejette et refuse d’y participer.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code