Nouveau vidéo – Normand Rousseau – le Coran

Nouveau vidéo – Normand Rousseau – le Coran

Le Coran, parole divine ou parole humaine.

Comme la Bible, dont il est la copie conforme, le Coran est un livre immoral: il fait la guerre sainte aux infidèles, il fouette les faux témoins, il coupe la main aux voleurs, il lapide les adultères, les apostats et les homosexuels. Ce n’est donc pas une révélation divine, mais la révélation de Mahomet. Il est misogyne: polygamie, infériorité des femmes, permission de les frapper, l’héritage et le témoignage des femmes inférieurs aux hommes. Les abrogations prouvent qu’elles sont de Mahomet et non d’Allah. Un dieu se serait trompé et se serait corrigé? Les musulmans modérés tiennent le Coran pour la révélation d’Allah. Ils adoptent donc toute sa violence.

Seconde partie

Première partie

 

6 réponsesà “Nouveau vidéo – Normand Rousseau – le Coran”

  1. Richard Rousseau dit :

    Et voilà, l’histoire se répète. L’islam est apparu en l’an 610 de notre ère, à La Mecque en Arabie saoudite. Pendant que les juifs de Palestine renfermés sur eux-mêmes attendent patiemment la venue d’un Messie (judaïsme), pendant que l’Église catholique s’en donne à cœur joie en répandant partout en Europe un climat de terreur, de torture et d’assassinat par le bûcher (Inquisition), cette religion voit le jour à la même époque, dans la même région (à l’extrémité est de la mer Méditerranée, au Moyen-Orient). Elle a le même langage, la même façon d’inventer une nouvelle divinité, nommée Allah cette fois-ci, et la même façon de définir cette nouvelle religion dans un livre, le Coran. Cette religion a aussi son prophète, Mahomet, qui dans une grotte, seul, au sommet d’une montagne, reçoit la visite de l’archange Gabriel pour lui faire ses premières révélations divines. Ce nouveau prophète n’étant pas tellement apprécié par les chrétiens, ils lui font la guerre et il est forcé de déménager à Médine, 12 ans plus tard. Pas facile de créer une nouvelle divinité et une nouvelle religion sans déranger tous les autres fanatiques religieux tout autour !

    Cette religion a survécu jusqu’à aujourd’hui non pas par la qualité de son message religieux, mais grâce à la violence. Elle est née dans la violence, se propagea grâce à la violence (le mot « tué » apparaît plus d’une vingtaine de fois dans le Coran) et continue à survivre grâce à la violence (Groupe armé État islamique, Frères musulmans, djihadistes, Al-Qaïda, Hamas, Hezbollah, Daech, etc.), mais elle n’en a plus pour très longtemps. En effet, cette religion est appelée à disparaitre à court terme, car elle est incapable d’entrer dans la modernité ! Pour qu’elle y arrive, il faudrait qu’elle supprime les maladies chroniques suivantes : impuissance à instituer des démocraties durables dans lesquelles est reconnue comme droit moral et politique la liberté de conscience vis-à-vis les dogmes de la religion; difficultés chroniques à améliorer la condition des femmes dans le sens de l’égalité, de la responsabilité et de la liberté; impuissance à séparer suffisamment le pouvoir politique et l’autorité de la religion; incapacité à instituer un respect, une tolérance et une véritable reconnaissance du pluralisme religieux et des minorités religieuses.

    Aujourd’hui, elle a presque qu’un milliard d’adeptes les plongeant encore une fois dans l’ignorance, mythes et superstitions. Comme les deux autres, judaïsme et christianisme, elle place la foi au-dessus de la réflexion rationnelle. L’histoire se répète. L’humain est incorrigible…

  2. Kadidia sidibe dit :

    Bref , renseignez-vous sur l’islam avant de critiquer la religion. Le fait que vous ne soyez pas croyants ne vous donne pas le droit critiquer la religion des autres personnes . Si vous ne croyez pas en Allah cela vous regarde mais ne parler pas de ce que vous ne connaissez pas . L’Islam est la plus belle des religions
    Seuls les doués d’intelligence comprennent ceux qui se trouve dans le coran.
    Lire le coran et ne pas le comprendre n’est pas bon signe pour lui et il n’est jamais trop tard pour se repentir. Allah est miséricordieux. Seul les ignorants de la religion peuvent dirent ses genres de choses. Ce que vous pensez de l’Islam vous regarde mais cela ne vous permet pas d’en critiquer. Si vous ne voulez pas apprendre sur l’Islam ( la véridique religion) ne venez pas faire des vidéos non plus pour débattre sur ce que vous ne connaissez pas .
    Comme il est dit dans le coran : À vous votre religion et à moi ma religion.

  3. Richard Rousseau dit :

    Cher monsieur Kadidia sidibe vous êtes un exemple typique d’une personne aveuglée par sa foi et de manque d’objectivité. Vous en prendre à Normand Rousseau n’est absolument pas fondé. Ses diplômes en sciences religieuses et son séjour de 5 ans au Maroc fond de lui un bien meilleur spécialiste de l’islam que vous. Remarquez que vous avez parfaitement le droit de croire à la religion de votre choix, mais certaines personnes mieux informées que vous ont aussi le droit de porter un jugement critique sur votre religion. Par exemple, le port du voile chez la femme la pénalise et la rendre inférieure aux hommes. C’est une condition essentielle pour qui croit en l’islam. Jamais vous ne reconnaitrez le non fondé de cette mascarade, alors que toute personne non musulmane le déplore.

    Ceci dit, laissez-moi vous expliquer l’origine de l’aveuglement de votre foi. À la suite de mes explications, peut-être que vous allez être plus modéré dans vos jugements. Voici.

    À la naissance, le bébé est athée, n’a aucune culture, ne parle aucune langue. C’est assez évident, il me semble. Puis, la plupart du temps, c’est précisément ce que lui enseignent ses parents : une langue, une culture et une religion. L’enfant vient au monde sans aucune croyance. Puis, ses parents lui apprennent à croire dès le bas âge, tout comme ils lui apprennent une langue et une culture. Ainsi, si l’enfant est né dans un pays musulman, il croit à Allah. S’il est né dans un pays bouddhiste, il croit en Bouddha. S’il est né dans un pays juif, il croit en Yahvé. S’il est né dans un pays catholique, il croit en Dieu. La croyance à une divinité en particulier dépend donc du lieu de sa naissance. Ça ne fait pas tellement sérieux.

    Également, ça ne fait pas tellement sérieux de savoir que toute croyance repose sur la foi, cet acquis, cet apprentissage, qui consiste à croire sans se poser de questions, l’enfant étant trop jeune pour comprendre toute la complexité des religions, trop jeune pour faire la distinction entre fabulation et réalité, trop jeune pour réaliser que l’apprentissage de la croyance au divin sur les genoux d’une mère, cette théologienne par excellence, manque totalement de crédibilité, n’est qu’un conte fantastique. Une fois adulte, lorsque l’humain réalisera qu’il s’est fait berner, il sera trop tard pour la plupart; ils refuseront de réfléchir, d’introduire une parcelle de raison dans leurs croyances et continueront à croire aveuglément à ces chimères le reste de leur vie. Dommage…

    Est-ce votre cas monsieur K. sidibe?

  4. Pierre dit :

    Les religions ne sont que des écrans de fumée pour contrôler les gens et accaparer un pouvoir total. Ils commencent à abuser des jeunes cerveaux dans la tendre enfance alors qu’ils sont malléables et n’ont pas encore développé un esprit critique. Elles ont toutes le même mode d’emploi. Tout est basé sur la peur et la récompense Peur de châtiment, de l’enfer, d’être puni, de la mort. Fait se qu’on te dit et tu seras récompensé sinon gare à toi ! Après, le pli est pris. Cette intoxication mentale doit cesser.
    J’ai grandi sans être abruti par la religion grâce à des parents qui en avaient assez des curés et je m’en sens tellement libre…

  5. Jacques Cheval dit :

    C’est vraiment la misère de l’histoire, ces commentaires. Entre celui qui place l’inquisition en 610 et l’autre qui fait démarrer la civilisation avec Voltaire, pas de risque d’élever le débat avec une mise en contexte historique ou un minimum de nuances (au hasard, l’apport des penseurs orientaux à la médecine, aux mathématiques et à la philosophie comme Avicenne, Averroès ou Ibn Khaldoun (qu’on lit encore aujourd’hui)). Tiens Jacques Légaré, j’ai un koan pour vous (pardon pour cette notion pas très occidentale) : la civilisation occidentale est allée sur la lune et a construit les camps de concentration : un bilan mitigé ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code