Un rendez-vous avec Charlie Hebdo – Théâtre et discussion

Un rendez-vous avec Charlie Hebdo – Théâtre et discussion

Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes

Et si on transportait l’expérience au Québec ?

Gérald et Marika étaient partants. Il fallait donc oser avec …les moyens du bord. Dérisoires comme toujours lorsqu’il s’agit de promouvoir l’universalisme. Certes, nous n’avons pas les moyens des lobbies politico-religieux. On rame. Qu’importe ! Nous sommes portés tous les trois par une immense volonté de dire et de transmettre. Avec une promesse, celle de ne jamais nous taire face à la bêtise. Celle de démasquer ce mot, «  islamophobie », venu empoisonner nos débats et pourrir notre climat social. Rappelons une simple évidence exprimée par Charb : « Les textes sacrés ne sont sacrés que pour ceux qui y croient. » Rajoutons à cela une autre banalité, cette fois-ci, formulée par Gérad Biard, rédacteur en chef de Charlie Hebdo : « Être choqué fait partie du débat démocratique, mais être tués, NON! » Alors, osons ensemble! Venez échanger !

Pourquoi produire une telle pièce au Québec ?

A vrai dire, il n’y a pas qu’en France où la liberté d’expression est mal-en-point. Ici comme ailleurs, la censure, l’autocensure, la peur, les menaces, l’annulation de conférences ou de spectacles, les accusations de racisme et d’islamophobie, les poursuites judiciaires, sont devenues légion. Ce texte nous rappelle qu’être Charlie n’est pas une vocation à mi-temps. Il ne suffit pas d’égrener quelques mots dans une chronique ou de brandir une banderole une fois dans sa vie. Être Charlie est d’abord et avant tout un esprit. Une vision de la liberté. Une conception de l’humain dans la cité.

Tout mélanger : la critique des religions et la haine des personnes

Se moquer des religions, caricaturer des Prophètes, se foutre de la gueule des Dieux, s’inscrit dans une longue tradition philosophique héritée des Lumières. Cette exigence humaniste vaut pour toutes les religions. Et pour l’islam aussi. Or, depuis la condamnation à mort du romancier Salman Rushdie, en 1989, les menaces contre celles et ceux qui s’éloignent de l’orthodoxie islamiste n’ont jamais cessé. Bien au contraire. Ces « mal-pensants » sont devenus la cible première d’un islam revanchard et violent. Pourtant la liberté de critiquer les religions est un principe intangible dans une démocratie. Encore-là, nous n’avons cessé de nous égarer en raison d’un courant relativiste qui mélange tout. La critique des religions et la haine des personnes relevant du racisme. Comme l’explique Riss, le directeur de publication de Charlie Hebdo, dans un numéro spécial (5 janvier 2019) intitulé Le retour des anti-Lumières : « Ce n’est plus seulement la représentation du Prophète qui est blasphématoire, c’est aussi la nourriture, les rapports entre les hommes et les femmes ou la critique, même modérée, de l’islam. Tout est devenu blasphématoire … Ce n’est plus uniquement une hostilité qui vient d’extrémistes religieux mais aussi d’intellectuels (…) depuis 4 ans, la situation à l’égard du totalitarisme islamiste n’a fait que se dégrader. » Chez nous, ces mots résonnent avec une intense acuité. Surtout, lorsqu’on réalise que l’obsession d’une certaine gauche communautariste n’est plus de libérer les esprits de l’emprise des religions mais d’ouvrir la laïcité aux religions.

Se tenir debout pour la liberté

A travers la figure emblématique de Charb, célèbre caricaturiste de Charlie Hebdo, Gérald Dumont raconte l’esprit d’engagement d’un journal si peu ordinaire. D’un journal qui a osé la liberté. Coûte que coûte. C’est de cet esprit lucide, courageux et intelligent dont nous avons besoin pour défendre cet idéal humaniste des Lumières. Toutes les libertés dont nous jouissons, aujourd’hui, découlent de cette révolution philosophique. Nous devons assumer nos choix de société.

Nous tenir debout, ensemble, soudés. Pour défendre la liberté. Venez !

Remerciement

Avant de vous quitter, j’aimerais, surtout, remercier sincèrement Le Rassemblement pour un pays souverain (RPS), les associations laïques (Mouvement laïque québécois-MLQ), humanistes (l’Association humaniste ainsi que la Fondation humaniste du Québec), Libres penseurs athées, Pour les droits des femmes du Québec (PDF-Q) qui ont soutenu ce projet et militent ardemment en faveur de la laïcité au Québec. La laïcité, l’un des autres grands combats de Charb et de Charlie Hebdo, rappelons-le, est le principe humaniste qui permet de séparer l’État des religions. Elle rassemble croyants et non croyants et leur garantit le même régime de droits et libertés. Sans cette précieuse collaboration cette aventure n’aurait certainement pas pu « décoller ». Quant à celles et ceux qui ont accepté de participer aux discussions après le spectacle, qu’ils trouvent, ici, l’expression de ma profonde reconnaissance. Finalement, à toutes les bonnes âmes qui souhaitent soutenir cette initiative à travers un don ou une implication concrète le jour de la représentation, il n’est jamais trop tard, vous pouvez me contacter à : infocharlie@yahoo.com

Au plaisir de vous rencontrer!

Djemila Benhabib, organisatrice de la tournée Charlie au Québec

Pour se procurer des billets;

Montréal (le 27 avril), https://www.eventbrite.ca/e/montreal-avec-charlie-hebdo-theatre-et-discussion-tickets-59419255593

Trois-Rivières (le 29 avril), https://www.eventbrite.ca/e/trois-rivieres-avec-charlie-hebdo-theatre-et-discussion-tickets-59419507346

Québec (le 1er mai) , https://www.eventbrite.ca/e/quebec-avec-charlie-hebdo-theatre-et-discussion-tickets-59420063008

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *