Pour rendre leur honneur aux milliers de fusillés pour l’exemple de la Première Guerre mondiale

par Jan 18, 2015activités, AILP, Québec humaniste0 commentaires

Michel Virard

Michel Virard

Président de l'AHQ

Michel Virard est un des fondateurs de l’AHQ en 2005 avec Bernard Cloutier et Normand Baillargeon. Ingénieur et entrepreneur, il a également été administrateur des Sceptiques du Québec. il est depuis les tout débuts l’une des âmes dirigeantes de l’AHQ. Il est également secrétaire de Humanist Canada

Le Conseil d’administration de l’Association humaniste du Québec a signifié à l’Association internationale de libre pensée (AILP) qu’il signait la pétition ci-dessous au nom de l’AHQ. On remarquera que des soldats canadiens ont été aussi fusillés pour l’exemple. Par qui ont-ils été fusillés ? Y avait-il des Québécois parmi ceux-là ? Comment ce souvenir affecte-t-il leurs descendants ? Quelle est la probabilité que ces pauvres bougres fusillés eussent simplement sombré dans de graves états de stress post traumatique ? Jamais nous n’accepterons à nouveau la conscription. Jamais plus nous n’accepterons d’être faits chair à canon. Personne ne tuera impunément un citoyen canadien. Et il en faudra de bons arguments pour nous convaincre d’aller tuer de pauvres bougres comme nous dans les racoins éloignés des empires…

Déclaration commune internationale :

Pour rendre leur honneur aux milliers de fusillés pour l’exemple de la Première Guerre mondiale

Durant le Premier conflit mondial de 1914 – 1918, qui fit des millions de morts sur les champs de bataille et dans les tranchées, il existe aussi un crime barbare qui vit exécuter par leur propre armée des milliers de soldats dont le seul crime avait été d’être terrorisés par la violence meurtrière des combats et des armements. Messes, bénédictions, prières et confessions… ne changèrent rien à cette barbarie. Bien au contraire.

Les historiens estiment à :

  • – 650 fusillés pour l’exemple en France
  • – 256 fusillés pour le Royaume-Uni
  • – 23 pour le Canada • – 22 pour l’Irlande
  • – 5 pour la Nouvelle-Zélande
  • – 12 pour la Belgique
  • – 50 pour l’Allemagne
  • – 800 pour l’Italie

Cela est sans compter les exécutions sommaires et les exécutés non recensés. Un seul fusillé pour l’exemple est déjà un crime de guerre, des milliers sont des crimes contre l’Humanité.

Ces exécutions pour l’exemple conduiront, bien plus tard, à reconnaître le traumatisme des tranchées, plus connu sous le nom de Shell Shock. C’était la vengeance posthume des milliers de soldats passés par les armes pour lâcheté.

Pour autant, la plupart de ces pauvres hommes n’ont jamais été réhabilités, ni leur honneur rétabli, ni leurs familles rendues au sentiment de leur dignité. Le Royaume-Uni en 2005 a promulgué une loi pour « effacer les fautes » des 306 fusillés pour l’exemple, et ainsi leur accorder une forme de « pardon ». Un monument a même été érigé dans le Staffordshire en leur mémoire.

Mais dans les autres pays, rien de tel n’a été entrepris. En France, la Libre Pensée, à côté et avec d’autres associations (anciens combattants, pacifistes, de défense des Droits de l’Homme) ont engagé une action vigoureuse pour leur réhabilitation collective.

Le mouvement libre penseur, humaniste et laïque est, par essence, profondément pacifiste et internationaliste, car il ne pense pas que la guerre soit la solution aux problèmes de l’Humanité. Il existe bien d‘autres voies pour régler pacifiquement les conflits.

C’est pourquoi les associations soussignées demandent instamment à tous les pays concernés, quand cela n’a pas encore été fait, de rendre leur honneur, sous la forme qu’ils décideront comme la plus appropriée, à ces milliers de soldats fusillés pour l’exemple de la Première Guerre mondiale.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code