Lyne Jubinville

Lyne Jubinville

Membre du CA de PDF Québec et membre de l'association humaniste du Québec

Fondation

Le 14 novembre dernier était lancé le nouveau groupe féministe PDF Québec à Montréal. Martine Desjardins, qui se passe de présentation, a animé cette soirée de lancement mémorable où la plate-forme de PDF Québec a été lue par quatre femmes hautement engagées dans le féminisme : · Radia Kichou, une jeune femme d’origine algérienne arrivée au Québec depuis à peine un an et que nous accueillons avec bonheur ; ·

Flavie Payette-Renouf, la petite-fille de Lise Payette ; ·

Andrée Yanacopoulo, auteure, co-fondatrice du Regroupement des femmes québécoises en 1976 et conjointe du regretté intellectuel québécois, Hubert Aquin ; ·

Geneviève Delorme, doctorante en Études littéraires et – je me permets ce petit chauvinisme maternel – ma fille adorée.

La première présidente à diriger les destinées de PDF Québec est l’anthropologue Michèle Sirois. Madame Sirois a recruté, pendant plus d’un an, des militantes qu’elle a convaincues de la nécessité de fonder ce nouveau groupe de défense des droits des femmes.

« PDF Québec se donne comme objectif global de rassembler toutes les femmes, au-delà de leurs différences et de la diversité de leurs besoins, avec pour objectif primordial la remise en question du système patriarcal », a souligné Michèle Sirois lors de la soirée de lancement.

L’histoire

Pourquoi parler du système patriarcal en 2014 ? N’est-ce pas un sujet ringard discuté seulement entre vieilles féministes nostalgiques ? N’est-il pas flagrant que les femmes ont réalisé des gains substantiels dans nos sociétés occidentales ? Qu’elles sont plus nombreuses sur le marché du travail, qu’elles ont de meilleurs salaires qu’autrefois, qu’elles ont le droit de vote, qu’elles ont accès à des métiers non traditionnellement féminins, etc. L’affaire est close, alors ? Pourtant…Le plafond de verre stoppant l’accès des femmes aux postes de haute direction dans les entreprises existe toujours. Des femmes, malgré tous les efforts, sont toujours, à travail égal, moins bien payées [1]. Des femmes se font toujours violer. Bref, selon PDF Québec, les inégalités persistent et les femmes sont encore aujourd’hui défavorisées par la répartition inégale des ressources sociales et économiques. Elles sont aussi trop souvent exclues des prises de décision. Et, non seulement tout n’est pas achevé, mais l’histoire a un regrettable penchant pour les reculs…

L’analyse féministe

« PDF Québec ne s’inscrit pas dans ces nouvelles définitions du féminisme qui semblent servir d’autres intérêts que ceux des femmes », insiste la présidente de PDF Québec lors de la soirée de lancement.

Plusieurs groupes féministes utilisent maintenant la grille d’analyse féministe appelée « intersectionnalité ». Présentée comme une innovation, elle situe les femmes au carrefour de leurs oppressions. Cette vision de la situation des femmes morcelle et divise l’action féministe. En effet, selon cette analyse, une femme immigrante et handicapée, par exemple, ayant à faire face à toutes ces oppressions à la fois, devra être défendue par autant de groupes qui feront pression au sein même du mouvement féministe. Ces groupes ne cessent de fragmenter le mouvement en groupuscules de moins en moins efficaces et de plus en plus opposés. De plus, à son extrémité, cette analyse mène à la malheureuse aberration qui consiste à prétendre que les femmes blanches, de classe moyenne vivant au nord forment un groupe d’oppression pour les autres femmes.

PDF Québec se dissocie totalement de cette vision du féminisme et veut continuer à travailler au bien-être de toutes les femmes. Les membres de PDF Québec considèrent que leurs réflexions et leurs analyses permettront « de proposer des actions qui ouvriront le chemin à une véritable égalité de droit et de fait entre les femmes et les hommes. »

Les féministes du sexe opposé

PDF Québec est un groupe féministe, citoyen, non partisan et… mixte. En créant un groupe mixte, PDF Québec reconnaît que beaucoup d’hommes accompagnent les femmes sur la route de l’émancipation. Les femmes de PDF Québec estiment que l’appui des hommes les aidera à atteindre leurs objectifs d’égalité et de société plus juste. Il est d’ailleurs reconnu que l’amélioration de la situation des femmes dans une société bénéficie à toutes et à tous, autant aux femmes qu’aux hommes. PDF Québec maintien cependant un leadership féminin.

Laïcité, quand tu nous tiens

Il est reconnu que les femmes tiennent – au mieux – des rôles de subalternes au sein des religions et que lorsque ces dernières s’immiscent dans les affaires de l’État, ces rôles sont reproduits dans toute la société. La montée actuelle des intégrismes religieux fait craindre ce recul qui serait catastrophique pour les droits des femmes. Pour cette raison, PDF Québec, soutient inconditionnellement la société démocratique et laïque et refuse que soit mise en péril la société démocratique et laïque que les québécois ont mis tant d’années à souhaiter et à tenter de bâtir. Le 16 janvier dernier, PDF Québec a d’ailleurs présenté l’un des premiers mémoires [2] à la commission parlementaire sur le Projet 60. La présentation de ce mémoire a eu des répercussions dans les médias.

Nous ferons…

PDF Québec s’est donné un programme ambitieux [3] et sera de tous les combats liés aux droits des femmes : l’infériorisation et les discriminations faites aux femmes, la CEDEF[4], la prostitution, le sexisme et l’hypersexualisation des femmes et des jeunes filles, la violence faite aux femmes et la pauvreté, la parité et l’équité salariale, la concertation famille-travail, la protection du droit à l’avortement libre et gratuit, le soutien d’un État laïque québécois. De plus, PDF Québec planche déjà sur quelques projets très innovateurs. Ils seront dévoilés sous peu. Restez à l’affût !

Tournées vers l’avenir

De façon globale, PDF Québec veut contribuer à la construction d’une société plus juste, plus égalitaire et plus solidaire et pense y arriver avec le soutien de nombreuses femmes qui ont accueilli sa création avec bonheur et soulagement : « Il était temps ! », se sont exclamées plusieurs de nos membres.

Finalement, je terminerai sur une note un peu plus personnelle en soulignant à quel point je suis fière de travailler avec des femmes d’une si grande valeur à la naissance de ce groupe de défense des droits de toutes les femmes

Joignez-vous à nous !

Références

  1. Salaire horaire moyen, par sexe et par groupe professionnel, 2008 (avant que le gouvernement Harper n’élimine le questionnaire long pour le recensement canadien !)
  2. http://www.pdfquebec.org/Memoire_PDF_Quebec_Oeuvre. pdf

3 http://www.pdfquebec.org

4 Convention pour l’Élimination de toutes les Discriminations à l’Égard des Femmes, signée par le Canada entérinée par le Québec.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code