Saint Cyrille: Saccageur des sciences et des scientifiques et chouchou de Benoit Ratzinger

par Sep 15, 2011Articles de fond, Québec humaniste, Religions0 commentaires

Michel Virard

Michel Virard

Président de l'AHQ

Michel Virard est un des fondateurs de l’AHQ en 2005 avec Bernard Cloutier et Normand Baillargeon. Ingénieur et entrepreneur, il a également été administrateur des Sceptiques du Québec. il est depuis les tout débuts l’une des âmes dirigeantes de l’AHQ. Il est également secrétaire de Humanist Canada

Fondée par Alexandre le Grand, Alexandrie s’enorgueillit durant 7 siècles d’un musée, d’une bibliothèque, d’une “école” incomparables à l’époque. Placé en bord de mer, devant le port, près des palais royaux, le musée comprend une grande colonnade couverte pourvue de sièges, un grand réfectoire, plusieurs salles pour les cours et expériences pratiques. La bibliothèque proche est la plus riche de l’Antiquité avec plusieurs centaines de milliers de rouleaux de papyrus ; des dizaines de personnes travaillent à recopier les livres déposés.

En 415 après JC, la bibliothèque d’Alexandrie fut attaquée par des émeutiers. Il semble que cette émeute fut provoquée ou du moins tolérée par Cyrille, l’évêque d’Alexandrie, qui défendait l’orthodoxie contre ceux qu’il considérait comme des chrétiens hérétiques et contre l’enseignement païen.

Hypatie, une mathématicienne et philosophe néo-platonicienne qui dirigeait le musée, fut brutalement assassinée par des moines tandis qu’une populace enragée faisait brûler la Bibliothèque. Après ces événements, Alexandrie ne retrouva jamais son prestige comme centre d’enseignement.

Les recherches d’Hypatie sur les lois qui régissent le déplacement de la Terre autour du Soleil cherchaient probablement à pousser plus loin les recherches précédentes des savants. Galilée en est mort plus de mille ans plus tard… alors en 415, la vie d’un tel astronome, femme en plus, ne tenait qu’à un fil. Célibataire, refusant de prendre époux, se mêlant sans gêne aux hommes” et se comportant vis à vis des autorités avec assurance (les magistrats la consultaient souvent pour les affaires de la cité), son attitude, féministe avant l’heure, devait apparaître comme une provocation.

L’implication de Saint Cyrille dans la campagne de haine contre Hypatie et dans le saccage de la bibliothèque ne fait aucun doute pour tous les historiens qui ont écrit sur le sujet. En somme, il fut le précurseur de l’Inquisition, un fondamentaliste fanatique et sanguinaire, analogue chrétien d’Ossama Ben Laden.

Dans l’Osservatore Romano (Oct 2007), Benoit Ratzinger écrivait :

« Cyrille, gardien de l’exactitude, gardien de la vraie foi. A la mort de son oncle Théophile, encore jeune, il fut évêque de cette influente église d’Alexandrie qu’il allait gouverner avec grande énergie pendant 32 ans; visant toujours à en affirmer la primauté dans tout l’Orient, renforcée encore par ses liens traditionnels avec Rome. Grace à des alliances judicieuses, il obtient à plusieurs reprises que Nestorius soit condamné »

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code