Le pouvoir et la signification des cérémonies humanistes

par Sep 15, 2009À propos de l'AHQ, Cérémonies humanistes, Québec humaniste0 commentaires

MICHEL PION

MICHEL PION

Vice-Président et trésorier (président de 2010 à 2013)

Michel Pion est membre de l’AHQ depuis 2006, informaticien de profession il est membre du CA du l’AHQ depuis 2007 et a été l’instigateur principal de la campagne des « Autobus Athées » en 2009 et est à l’origine de la création du bulletin Québec humaniste.

Si vous fréquentez de temps à autres le local de la Fondation humaniste rue St-Joseph, vous aurez sans doute remarqué sur une table près de l’entrée du grand salon, des copies du « International Humanist News » (IHN) le mensuel de L’International Humanist and Ethical Union (IHEU) organisme international humaniste basé à Londres et auquel nous sommes affiliés. Je m’empresse généralement d’en prendre une copie que je dévore chaque mois avec grand intérêt. Chaque numéro adopte généralement un thème principal et celui de l’avant dernier numéro (mai 2009) était « les cérémonies humanistes ». Les anciens de l’AHQ se rappelleront sans doute que nous avons déjà eu l’embryon d’un comité devant examiner la possibilité d’offrir des célébrations humanistes. À la lecture du dernier numéro du IHN je suis convaincu (et j’espère en convaincre quelques-uns) de la nécessité de relancer cette initiative.

Un des articles dans le numéro de IHN cité plus haut provient de la plume de Dally Messenger III un humaniste Australien et président de la « Australian Federation of Civil Celebrants » une organisation créé explicitement dans le but de fournir une alternative « laïque » aux cérémonies religieuses dans son pays. J’ai trouvé ce texte inspirant et j’ai eu envie de le partager avec vous dans le but avoué de susciter l’intérêt de mes amis humanistes et peut-être, qui sait, de donner l’envie à certains d’entre vous de réanimer ce projet. Les citations qui suivent sont une traduction provenant de cet article.

« Ce que j’aimerais que mes collègues humanistes réalisent est que les cérémonies sont une invention humaine. Elles sont extrêmement importantes pour tout être humain. Ceux-ci ont créés les cérémonies pour que nous puissions nous rappeler des choses primordiales l’un à l’autre. Durant les cérémonies nous pouvons exprimer des sentiments que nous pouvons difficilement manifester ailleurs. Ce que plusieurs parmi nous ne réalisent pas, c’est que les cérémonies sont un endroit ou nous exprimons, réaffirmons et transmettons nos valeurs. Lorsque les religions nous critiquent, ils parlent généralement de notre manque de valeurs. Mais nous avons les meilleures valeurs! »

« La principale critique envers les humanistes est que nous sommes perçus davantage comme étant antireligieux que pro-humain. Nous sommes vus également comme étant des êtres cérébraux, intellectuels et austères, en d’autres mots « plates ». C’est la raison selon moi pourquoi nous avons tant de difficultés à attirer des jeunes. Je crois qu’une des causes de cette perception est que nous avons rejeté et même dénigré l’importance des cérémonies dans nos vies en réaction à la religion ».

« La création de cérémonies humanistes est justement une merveilleuse occasion d’exprimer notre propre spiritualité. Plusieurs y verront une contradiction dans les termes mais lorsque l’on réfléchit à la définition de la spiritualité, en termes de valeurs, d’idéaux louables, d’ambitions pour l’ensemble de l’humanité, nous humanistes sommes des êtres fondamentalement spirituels. Notre psychologie, notre conscience sociale et personnelle n’est pas entachée par le supranaturel ou des références à des divinités mais elle se base sur la réalité et une analyse rationnelle. Toutes ces valeurs peuvent s’exprimer dans le cadre de cérémonies laïques ou humanistes »

« L’auteur Robin Fox dans son livre The Passionate Mind soutient que l’être humain a besoin de la satisfaction émotionnelle provenant de la beauté apportée par l’art ou par les expériences religieuses et que ce besoin est gravé dans notre psyché. On ne devrait pas avoir à renoncer à l’un ou à l’autre! Les humanistes ont besoin de cérémonial, tout comme les croyants! »

Avec votre aide nous devrions pouvoir offrir une alternative aux cérémonies religieuses, que ce soit pour des naissances, des mariages, des funérailles ou d’autres occasions. Je vous invite donc à exprimer votre intérêt à participer à cet effort. Les meilleures cérémonies civiles possibles devraient pouvoir être offertes par des humanistes.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code