C’est à pleurer !!

NabilaBenYoussef

 

Oui! émission de Jean-Luc Mongrain et Pénélope MacQuade de dimanche soir dernier, l’humoriste Nabila Ben Youssef, cette musulmane Tunisienne, disait si bien : “Ce n’est pas rigolo , ce qui arrive en France, en Tunisie, au Koweit.
J’ajoute: c’est à pleurer!”

Je suis totalement en accord avec Nabila et j’invite donc Charlie Hebdo à changer de vocation. Au lieu de rire des religions, l’heure est venue de les dénoncer! Il est prouvé historiquement que toutes les religions sont le ferment de guerres qui se sont perpétuées à travers les siècles. En plus, leurs dogmes et doctrines sont erronés et basés sur de la mythologie millénaire, alors pourquoi accepter l’enseignement du mensonge?

Dans le documentaire sur les Dominicains, présenté à RDI le 21 juin dernier, des postulants récitent des chapelets et des psaumes tirés de leur bréviaire. Pour moi, il s’agit là d’une autre sorte d’extrémisme. Bien que celui-ci semble inoffensif, pacifique et anodin, cela laisse croire que par des incantations magiques à des être invisibles, ils peuvent changer le monde! Le fait de cautionner cette sorte de délire religieux archaïque ne fait qu’encourager les extrémistes plus sévères à aller encore plus loin dans leur fantasmagorie assassine! Cette semaine, dans trois attentats, près de 50 innocentes personnes sont mortes à cause de “FOUS DE DIEU”. Sur le plan éthique, il est du devoir des athées, agnostiques et intellectuels de dénoncer les effets pervers des endoctrinements religieux de toute forme! Seulement l’éducation peut empêcher de tels actes meurtriers.

Quand les femmes, considérées par ces religions, comme non égales à l’homme, vont-elles se réveiller et quitter ce bateau des religions? Quand vont-elles refuser que l’on endoctrine leurs enfants à croire à ces balivernes? ou inventions des intégristes voulant se donner un pouvoir sur le monde!
Eh oui! Réveillons-nous avons qu’il ne soit trop tard! Ce qui arrive ailleurs, en France et en Tunisie, dans vingt ou trente années ou plus ou moins, pourrait nous arriver ici au Québec.

Andréa Richard

Andréa RichardAprès dix-huit ans de vie religieuse, active et contemplative, Andréa Richard redevient laïque. Fondatrice, dans les années 1970 de mouvements d’avant-garde pour le renouvellement de l’Église. Elle exerce toujours la profession de conférencière et d’animatrice dans différents milieux, principalement au Québec, au Nouveau-Brunswick, en Ontario et occasionnellement en France et aux États-Unis.

8 Réponsesà “C’est à pleurer !!”

  1. Pierre Cloutier dit :

    Pour visionner cette entrevue sur YouTube : http://youtu.be/ImB3YAk2ehw

  2. Paul Bachant dit :

    Entièrement d’accord! Ma mère a toujours été une féroce partisane de l’égalité entre les sexes, mais elle est témoins de jéhovah, aux sein desquels la femme doit être “soumise” à son mari, qui lui, est le “chef” de la famille, et ou la femme doit demeurer “silencieuse”. Je lui en ai parlé, mais elle dit, “C’est pas la même chose”. Ben, oui, c’est la même chose!

    • Pierre Thibault dit :

      C’est un peu comme le toxicomane qui dit que sa drogue n’est pas une drogue. C’est parfois difficile de faire face à la réalité.

  3. DOMERACKI dit :

    Pour moi les religions c’est ni plus ni moins que des sectes !!!

  4. SamJ dit :

    “Réveillons-nous avant qu’il ne soit trop tard” ! Oui, réveillez-vous car “les femmes”, c’est une généralisation abstraite qui n’existe pas : je ne connais pas “les femmes”, je n’ai jamais rencontré “les femmes”, mais je connais des femmes qui, toutes, sont différentes et uniques : comment peut-on encore opposer les genres, femmes contre hommes, de nos jours ? L’extrémisme que vous dénoncez à juste raison chez les religieux, même et surtout sous des formes anodines, rejoint la pensée de Krishnamurti : “quand vous êtes chrétiens, musulmans, bouddhistes, vous êtes violents parce que vous vous séparez du reste de l’humanité”. Mais chère Andréa, quand vous vous dites athée ou féministe, ou que vous agissez comme si vous l’étiez, vous êtes tout aussi violente et aveugle. Ceux qui prêchent la tolérance, sont en secret intolérants, et leurs contradictions sont du genre de celle qui fait partir quelqu’un loin en afrique pour faire de l’humanitaire : c’est tellement plus facile d’aimer “le pauvre africain” que son voisin, ses parents, ses collègues, le premier venu dans la rue ! Mais l’aime-t-on, cet enfant africain, cette femme africaine ? Non, on l’instrumentalise pour se sentir utile. Du reste, aucun être humain ne devrait jamais se définir par sa nationalité : encore une division, de la part de ceux-là même qui proclament vouloir réconcilier les hommes ! Je ne comprendrais jamais qu’on puisse ainsi s’exclure les uns les autres sous prétexte de “-isme” ou de principes. Ceux qui prêchent la liberté de conscience, et s’oppose aux religions, sont aussi violents que ceux qui s’opposent à la liberté de conscience, et nient tout autant la liberté, la seule qui soit : la liberté d’ETRE pour chacun de nous comme et ce que nous sommes. Nous préférons voir en autrui les ténèbres que nous portons : c’est tellement plus facile que de nous regarder en face ! Mais comment encore appeler “vie” une vie passée, traversée les yeux fermés, dans l’aveuglement complet ? On meurt comme on est né : dans l’inconscience.

    • Sir Ivan Gordon Stephen dit :

      Je viens vous féliciter. En effet, vous êtes venu, ici même, rédiger le post le plus intelligent qu’il m’a été donné de lire depuis (trop) longtemps…

    • Michel Virard dit :

      Désolé de ne pas vous suivre, SamJ (normalement nos commentateurs ont le courage de leur opinion et signent de leur nom en entier). Vous faites là un procès d’intention à Andréa Richard que rien ne justifie. Vous l’accusez d’être violente et aveugle, ce qui est, à la limite, une diffamation. Vous affirmez, sans rien pour pour soutenir cette thèse, que ceux qui prêchent la tolérance (dont les humanistes athées, bien sûrs) sont, en secret, intolérants. Je suppose que, en vertu de ce principe, ceux qui sont ouvertement intolérants sont secrêtement tolérants et que, s’ils vous trucident c’est uniquement «pour votre bien», non ?
      Ainsi, d’après vous, ceux qui prônent la liberté de conscience seraient d’insuportables hypocrites qui nieraient la «liberté d’ETRE», expression qui ne veut strictement rien dire mais qui a un petit air philosophique qui impressionne (c’est du distillé de Nouvel Âge et, oui, j’utilise sciemment le terme dans son sens péjoratif!). Maintenant, vous êtes parfaitement «libre» d’entretenir des idées aussi tordues qu’il vous plaira, mais ne nous demandez pas d’y souscrire.

  5. GHISLAINE D. dit :

    OUI,EFFECTIVEMENT,APRÈS AVOIR LU LE COMMENTAIRE DE M.SAM J ,JE NE TROUVE RIEN D AUTRE À AJOUTER.SON MESSAGE SORT DIRECTEMENT DES PROFONDEURS DE SON ÊTRE ET CONSÉQUEMMENT, SES PAROLES SONT TOUTES EMPREINTES DE VÉRITÉ SUR LA VIE..

    MERCI POUR VOTRE LUMIÈRE M.SAM J!!