Le rapport annuel 2014 de l’IHEU sur la liberté de pensée

Le rapport annuel 2014 de l’IHEU sur la liberté de pensée

Les humanistes et les athées sont maintenant ciblés comme une minorité distincte dans un rapport international sur les « campagnes haineuses »

 

Le 10 décembre l’IHEU (International Humanist and Ethical Union), organisme basé à Londres et dont l’Association humaniste du Québec est membre votant, a publié son rapport annuel sur la liberté de pensée (Freedom of Thought Report). Le rapport mentionne que « En 2014, en plus de certaines lois ciblant « le blasphème » et « l’apostasie », nous notons une troublante augmentation du nombre de commentaires ciblant les athées et les humanistes de façon négative ».

Les éditions précédentes du « Freedom of Thought Report » qui évalue et donne une note pour chaque pays en fonction de leur niveau de discrimination et de persécution envers les athées, démontre que presque partout il existe une forme de discrimination envers les personnes non religieuses que ce soit sous la forme de privilèges accordés aux religions ou encore d’exemptions légales. Dans le pire des cas certains pays refusent carrément d’émettre des cartes d’identités à leurs citoyens se déclarant non religieux, retirent la garde de leurs enfants à des parents se déclarant athées et vont jusqu’à appliquer la peine de mort aux « apostats ».

Le rapport de 2014 mentionne que « cette année nous notons une recrudescence du phénomène des fonctionnaires et des leaders politiques ciblant de façon particulière leurs citoyens non religieux dans des termes habituellement associés à de la propagande haineuse envers un groupe ethnique ou une minorité ethnique ou religieuse. »

La section du rapport traitant du Canada mentionne certains cas de discriminations flagrantes et d’autres plus subtiles.

Comme d’autres organisations humanistes de la planète, Humanist Canada et l’Association humaniste du Québec, affiliées à l’IHEU, ont participé à la rédaction du rapport. Ces associations ont pour mandat la diffusion de la pensée critique. Ce rapport a l’avantage de fournir des données empiriques précises et donc sera un outil utile pour tous les Canadiens qui veulent connaitre l’état des lieux en matière de discrimination, voire de persécution, contre les non-croyants.

Pour avoir accès au rapport complet (disponible en anglais seulement) utiliser ce lien:

The Freedom of Thought Report 2014

Également: IHEU.org

Les commentaires sont fermés