Vous ne croyez pas en Dieu? Vous risquez un an de prison au Kentucky! Comment cet état persécute les athées.

Vous ne croyez pas en Dieu? Vous risquez un an de prison au Kentucky! Comment cet état persécute les athées.

Par: Laura Gottesdiener 

(Cet article est une traduction de l’anglais vous pouvez lire l’original en utilisant ce lien)

Au Kentucky, la loi de la sécurité intérieure exige des citoyens de l’État qu’ils reconnaissent que Dieu tout-puissant veille sur eux au risque d’une peine de 12 mois d’emprisonnement..

Cette loi et son auteur, le représentant Tom Riner, sont au centre d’une controverse depuis 2006, date où cette loi a pris effet. La cour suprême du Kentucky a refusé d’examiner la constitutionnalité de cette loi, en dépit du fait qu’elle viole clairement le premier amendement de la constitution américaine sur la séparation de l’Église et de l’État.

« C’est l’un des gestes les plus éhontée et anticonstitutionnel pris par une législature d’état que je n’ai jamais vu », a déclaré Edwin Kagin, le directeur juridique de « American Atheists » (Athées américains), une organisation nationale axée sur la défense des droits civils des athées. Les athées américains ont contestés en 2008 cette loi devant les tribunaux et remporté la décision en première instance, mais ce jugement a ensuite été annulé par la Cour d’appel de l’État.

La loi stipule que : « la sécurité de la communauté ne peut être pleinement réalisée en dehors de l’assujettissement à Dieu tout-puissant en accord avec les discours publics et proclamations des présidents américains, incluant la proclamation présidentielle d’Abraham Lincoln le 30 mars 1863, exhortant les Américains à prier et jeûner durant cette période critique de l’histoire américaine et le texte du président John F. Kennedy le 22 novembre 1963, lors de son discours sur la sécurité nationale alors qu’il a conclu par ces mots; « car, comme il a été écrit il y a longtemps : « Si le Seigneur garde la ville, le veilleur veille en vain » ».

La loi mentionne également que des plaques commémoratives célébrant la puissance de Dieu soient installés à l’extérieur du bâtiment de la sécurité nationale et que quiconque refuse de se plier à cette décision soit passible d’une peine criminelle pouvant aller jusqu’à 12 mois de prison. L’inscription de la plaque débute avec l’affirmation: « la sécurité de cette communauté ne peut être réalisée hors de la dépendance à Dieu tout-puissant. »

Tom Riner, un pasteur baptiste et représentant démocrate de longue date a parrainé cette loi.

Tom Riner

La séparation de l’église et de l’état n’est pas une démarcation que je perçois,” a déclaré Riner au New York Times, peu après que la loi soit contestée devant les tribunaux. « Ce que je vois est une tentative visant à séparer l’Amérique de son histoire et de la perception qu’elle a d’elle-même d’être une nation sous Dieu ».

Riner, un pasteur baptiste pratiquant se considère uniquement consacré à sa foi, même lorsque cela le place directement en conflit avec son travail en tant que représentant de l’état. Il a souvent été au centre de controverses inconstitutionnelles et coûteuses pour son état tout au long de ses 26 années de mandats. Par exemple au cours des dix dernières années, le Kentucky a dépensé plus de $160.000 pour une série de procès, tous perdus, contre l’American Civil Liberties Union, contestant la décision de l’État d’afficher les dix commandements sur les bâtiments publics, une loi que Riner a également parrainé.

Bien que les tribunaux du Kentucky n’aient pas encore invalidé la loi, certains juges ont été très explicites sur son inconstitutionnalité.

« La loi du Kentucky est une déclaration législative, présenté comme un fait avéré, que la communauté n’est pas en sécurité hormis une dépendance envers Dieu. De plus, (la loi) impose un devoir envers le directeur exécutif de faire connaître cette affirmation tout en soulignant au public que la dépendance à Dieu tout-puissant est indispensable ou nécessaire, pour assurer la sécurité de la république, » écrit la juge de la cour d’appel Ann O’Malley Shake dans une opinion dissidente.

Ce raisonnement était minoritaire cependant et la Cour d’appel a renversé le jugement de première instance qui déclarait la loi inconstitutionnelle. La semaine dernière, American Atheists a soumis le cas à la Cour suprême américaine lui demandant de revoir la loi. Riner, pendant ce temps, continue d’abuser de son poste de représentant de l’état en l’utilisant pour prêcher son message évangélique de crainte envers Dieu.

Riner a récemment déclaré lors d’une entrevue à Fox News « la sécurité et la sûreté de l’État ne peuvent être atteint en dehors de la reconnaissance de notre dépendance envers Dieu, nous croyons que cette dépendance est essentielle …. Les pères fondateurs de notre nation et chacun de nos présidents ont tour à tour déclaré leurs dépendances et leurs reconnaissances envers Dieu tout-puissant, c’est ce que nous faisons », a-t-il dit.

Laura Gottesdiener est une journaliste indépendante et militante à New York.

Les commentaires sont fermés