La pédophilie dans l’église catholique romaine à l’échelle mondiale – Roger Lessard

Roger Lessard Titulaire d’un baccalauréat en pédagogie de l’université Laval, Roger a enseigné pendant 25 ans et a été directeur d’école durant les 8 dernières années de sa carrière.

La pédophilie dans l’Église Catholique Romaine à l’échelle mondiale

Roger Lessard

Bonsoir à tous et à toutes, et merci d’être là.

J’aimerais aujourd’hui vous parler de la pédophilie au sein de l’Église catholique romaine, à l’échelle mondiale.

Depuis deux ans, je parcoure les sites web figurant dans le résumé de mon exposé que vous avez en mains.

J’attire particulièrement votre attention sur deux d’entre eux. Il s’agit de « BishopAccountability.ORG » et de « Abuse Tracker ». Vous les trouverez aux adresses suivantes (cliquez sur l’image afin d’accéder aux sites):


Bishop-Accountability


Abuse Tracker

«  BishopAccountability.ORG » est une banque de données de grande envergure. Elle concerne la pédophilie au sein de l’église catholique romaine non seulement aux États-Unis mais également à l’échelle de la planète.

Quant à lui, le site « Abuse Tracker », est une revue de presse. Elle réunit plus de 200 000 articles de journaux portant sur la pédophilie au sein de l’Église catholique romaine,  diffusés dans les plus grands quotidiens du monde depuis 2002.

À titre d’exemple, en cette journée du 12 septembre, vous y trouverez 30, 40 et peut-être plus de 50 articles de journaux  provenant des plus grands quotidiens du monde. « Abuse Tracker » est une précieuse ressource pour rester à jour quant à cette crise de pédophilie qui frappe l’église catholique romaine.

Quels pays sont concernés par les scandales de pédophilie au sein de l’Église catholique romaine ?

Tous les pays où l’église catholique romaine s’est installée, aucun n’a été épargné  Voici quelques pays les plus touchés : Irlande- Pays Bas- Belgique- Allemagne- Royaume Uni- Australie- États-Unis. L’ampleur du scandale concernant la pédophilie au sein de l’église catholique romaine dans ces pays fut sans précédent. Ici au Canada, ce qui a été médiatisé ne représente que la pointe de l’iceberg.

Pour bien comprendre pourquoi la pédophilie est si présente au sein de l’église catholique romaine, il faut connaître son modus operandi, c’est-à-dire son mode opératoire, sa façon de fonctionner.

L’Église catholique romaine est un empire colossal. Surtout n’allez pas croire qu’elle est en déclin. Dans plusieurs pays où il y a eu scandale, il y a eu également une forte diminution de fréquentation des églises. Ici au Québec, les églises se vendent. Chez nous à Thetford Mines, 3 églises sur 5 ont été vendues ces dernières années.

Mais c’est loin d’être la tendance dans le monde. Il y a 1 milliard 200 millions de catholiques dans le monde et ce nombre augmente chaque année. Il s’est créé 8 nouveaux diocèses en 2011 (Afrique– Indonésie –Asie du sud-est). Ces diocèses poussent dans des régions très pauvres où les gens sont peu instruits, ce qui m’amène au prochain point : l’évangélisation.

Partout où l’église catholique romaine s’installe, elle a pour mission d’évangéliser ses nouveaux membres. Dans cette mission, le petit catéchisme est un outil incontournable. Dans tous les pays et dans toutes les langues, le contenu de base du petit catéchisme est le même.

À qui s’adresse-t-il? Aux enfants.

Dans le petit catéchisme (édition canadienne Québec 1960), on peut y lire comme titre :

  • Ce que nous devons CROIRE
  • Ce que nous devons FAIRE
  • Ce que nous devons AVOIR
  • POUR ALLER AU CIEL

Quand vous lisez les 992 questions du petit catéchisme, questions qui s’adressent aux élèves de 3ième  à 6ième année, vous constatez l’ampleur du lavage de cerveau qui s’adresse au jeune lecteur.

La conclusion du petit catéchisme est assez spectaculaire. Si vous avez vécu selon l’enseignement du petit catéchisme, vous irez au ciel pour l’éternité. Sinon, vous irez en enfer pour l’éternité. La peur de l’enfer est un argument essentiel du petit catéchisme.

La question 486 du petit catéchisme concerne plus particulièrement la pédophilie au sein de l’église catholique romaine.

La question qui s’adresse aux élèves de 6ième année est la suivante :

486- Qu’est-ce que l’impureté?

L’impureté est le péché capital qui consiste à rechercher des plaisirs sexuels en dehors de la loi de Dieu. 

Entre 5 et 10% des membres du clergé de l’église catholique romaine sont des pédophiles actifs. Je n’ai pas inventé ces chiffres. Ils sont puisés à même les commissions d’enquête et les statistiques des tribunaux ainsi que sur les sites mentionnés plus haut.

Le scandale qui a éclaté aux États-Unis en novembre 2002 nous a appris, via le rapport John Jay, qu’entre 1950 et 2002,  4 392 religieux pédophiles ont été accusés. Aujourd’hui en 2012, on estime généralement que ce chiffre est une sous-estimation et on croit qu’ils sont plutôt près de 6 000.

En novembre 2011, le rapport Dee ancien ministre Wim Deetman a dirigé une commission d’enquête indépendante commandée par l’église catholique romaine dans les Pays Bas) a révélé que de 1945 à 2010, 800 religieux pédophiles ont été recensés dont 105 sont toujours vivants. Durant ces années, ils ont abusé sexuellement « plusieurs dizaines de milliers de mineurs ».

S’il y avait une commission d’enquête indépendante sur la pédophilie dans l’église catholique romaine au Québec entre 1945 et 1985, on aurait à peu près les chiffres suivants: 1 200 religieux pédophiles dont 150 encore vivants qui auraient fait plus de 15,000 victimes.

Partout sur la planète, les terrains de jeux des prêtres pédophiles dans l’église catholique romaine ont été, sont et seront les orphelinats, les pensionnats, les séminaires, les écoles, etc. Bref toutes les institutions où ils ont à portée de main des contingents toujours renouvelés d’enfants et d’adolescents dont l’éducation leur est confiée.

Il ne faut surtout pas oublier les presbytères où on a abusé des milliers d’enfants de chœur. On les abusait même dans la sacristie après la messe. Faitesune recherche sur Google, écrivez : vidéo choc prêtre brésilien. Vous allez voir dans une sacristie près d’un autel, un prêtre de 82 ans qui se fait faire une fellation par un enfant de chœur. Il a été filmé à son insu par une de ses anciennes victimes.

Ce fut un scandale au Brésil, un des pays les plus catholiques au monde. 

Mais qu’ont fait les évêques du monde entier face à la pédophilie de leurs prêtres? Le mot que j’ai vu le plus souvent dans mes lectures est « cover-up », soit camouflage/dissimulation. Dans cette dérive, le plus scandaleux, c’est la protection dont ont joui, jusqu’à tout récemment, les prêtres pédophiles. Elle a été assurée par les évêques, à l’échelle mondiale, tandis que l’institution visait à préserver son image, son renom.

Que fait-on?

  • on s’excuse
  • on demande pardon
  • on achète le silence

on mute les prêtres coupables d’abus à300 kilomètresà l’Est, à l’Ouest, au Sud ou au Nord  Bref, on fait disparaître les coupables tout en mâtant les victimes par un chantage à l’excommunication ou à la culpabilité. « De quel droit osez-vous … demander justice ?!? »

Que penser des récents changements du tout au tout qui affirment vouloir transfigurer l’institution ? Nous jugerons l’arbre à ses fruits dans les années à venir.

Une première aux États Unis : Monsignor William J. Lynn est en prison depuis le mois de juin. Il a été accusé d’avoir mis en danger les enfants en transférant des prêtres fautifs dans d’autres paroisses.

Jusqu’à tout dernièrement, le transfert de prêtres pédophiles de paroisse en paroisse était le mot d’ordre dans tous les pays catholiques du monde. Ici au Québec, suite aux plaintes des parents de Shirley Christensen adressées au diocèse de Québec, le prêtre pédophile Paul-Henri Lachance a été muté dans une autre paroisse de la région de Québec le lendemain même de la date à laquelle ces plaintes ont été portées. Quel curé a-t’il remplacé? Le prêtre pédophile qui a agressé mon ami Pierre ici présent avec moi ce soir. Ces exfiltrations donnent lieu à un véritable jeu de chaise musicale… soit de paroisse musicale.

Gerald Risdale, prêtre australien, a été transféré dans 22 paroisses différentes avant d’être emprisonné. Voilà un curé de course s’il en fut.

Le simple fait est que l’Église catholique romaine est un paradis pour les prêtres pédophiles.

L’Église catholique romaine dépense des millions de dollars en frais d’avocats et d’experts pour défendre ses prêtres pédophiles; et mâter les victimes, ce qui m’amène au prochain sujet : quelques chiffres

Des chiffres qui font réfléchir

Dans ce domaine, les chiffres parlent

Rechercher sur le site GOOGLE : écrivez « 26 suicides Gerald Risdale »

Vous apprendrez que le prêtre Gerald Risdale et le frère Robert Best sont directement reliés au suicides de 26 de leurs victimes (les autorités pensent plutôt à plus de 30 suicides). Ces deux seuls religieux d’Australie ont fait des centaines de victimes. Ils sont tous les deux emprisonnés aujourd’hui.

Aux États-Unis, le montant estimé des sommes versées aux victimes à ce jour est de 3 236 497 222 $ (les dépenses en frais d’avocat ne sont pas incluses ainsi que les montants versés hors-cour) (voir http://www.bishop-accountability.org/settlements/” ) Imaginez au niveau mondial

À titre d’exemple : le diocèse de Los Angeles a versé 660 M$ à 508 victimes et le diocèse de San Diego, 198 M$ à 144 victimes.

Mais d’où vient cette immense richesse que possède l’église catholique romaine?

Le septième commandement de l’église contenu dans tous les petits catéchismes du monde  leur assure une entrée d’argent inestimable.

Ce septième commandement est le suivant : « Droits et dîme tu paieras à l’église fidèlement »

Question 561 du petit catéchisme :

561- Quel péché commet celui  qui, volontairement et sans raison grave, refuse de payer sa dîme ou les autres droits qui peuvent être fixés par l’évêque du diocèse?

Réponse : Celui qui, volontairement et sans raison grave, refuse de payer sa dîme ou les autres droits qui peuvent être fixés par l’évêque du diocèse, commet un péché qui peut être mortel. À bon entendeur salut.

À titre d’exemple, voici les chiffres officiels de la CVA (Contribution Volontaire Annuelle) de la paroisse Saint-Alexandrede Thetford Mines et la petite paroisse de Ste-Clothilde en Beauce.

 

CVA Saint-Alexandre 2009 2010 2011
464 253 $ 399 858 $ 367 231 $
Contribution diocésaine 65 371 $ 65 371 $ 65 396 $

La contribution diocésaine est le montant versé par la paroisse au diocèse, dont une tranche sera acheminée au Saint-Siège, toujours en manque de fonds.

Vous remarquerez que malgré la diminution importante du revenu de la CVA, la contribution diocésaine demeure la même. Voilà une fiscalité qui s’ajoute à celle de l’État… et réclame toujours sa livre de chair, bon an, mal an. Son versement n’est plus obligatoire, mais l’Église se refait en puisant à même le gousset de l’État pour rafistoler ses lieux de culte considérés patrimoniaux…… puisque les croyants manquent désormais à l’appel et rechignent à débourser. Voilà un autre privilège clérical qu’il faudra remettre en question, même si  « Notre patrimoine religieux… c’est sacré ».

À ces rentrées de fonds s’ajoute, bien sûr, l’exemption fiscale dont jouissent les institutions ecclésiastiques et qui permet d’arrondir encore mieux les fins de mois.

Voyons un autre exemple

CVA Ste-Clothilde 2005 2006
14 588 15 500 $
Contribution diocésaine 2 803 $ 2 850 $

En 2010, la population de Sainte-Clotilde-de-Beauce est de 611 habitants. Ils ne sont pas tous millionnaires.

Bref, les diocèses de la planète reçoivent des dizaines de milliards de dollars dont une juste part est acheminée à la maison-mère : le Vatican. Une pompe à phynances ad vitam aeternam amen ! Il n’y a rien de trop beau pour Dieu.

Pour conclure, je vous poserai une question à laquelle je vous laisserai le loisir de répondre.  Que penser de la chasteté et de la pauvreté, vertus admirables … au sein de l’église catholique romaine?

Merci de votre attention.

Sources


Celibacy Sex and  The catholic church  (Richard Sipe )


SNAP – Survivors Network of those Abused by Priests


Broken Rites


Voice from the desert


Militia abuse against the religious

 

Les commentaires sont fermés