La circoncision religieuse condamnée en Allemagne

La circoncision religieuse condamnée en Allemagne

PHOTO: MENAHEM KAHANA, ARCHIVES AFP

PHOTO: MENAHEM KAHANA, ARCHIVES AFP

L’article suivant a paru dans la Presse du 26 juin. lire l’article ici

Le second principe humaniste affirme la valeur, la dignité et l’autonomie des individus et cela comprend évidemment leurs intégrités physiques. Les mutilations génitales d’enfants pour des raisons religieuses, que ce soit la circoncision pour les garçons ou l’excision chez les fillettes sont des gestes qui portent atteinte à leur intégrité physique et est selon nous injustifiable et moralement condamnable. Pour citer Richard Dawkins, “il n’existe pas une telle chose qu’un enfant mulsulman, un enfant juif ou un enfant chrétien. Il n’y que des enfants de parents musulmans,  juifs  et chrétiens.” C’est une distinction importante,  si, une fois adulte, un individu décide de son plein gré de subir cette mutilation, on se doit de respecter sa décision, même si on estime qu’il se trompe. Il en va tout autrement de jeunes enfants qui se voient imposé cette barbarie au nom d’une religion ou d’une coutume ancestrale. C’est pourquoi nous exprimons le souhait que cette décision fera école.

Nouvel article publié dans la Presse du 30 juin. lire l’article ici
[fb_rec]

Les commentaires sont fermés