Non, Monsieur Ratzinger, les nazis n’étaient pas athées, bien au contraire.

Monsieur Ratzinger, pape de son état, ne manque pas de souffle. Il continue surtout une tradition bien établie depuis Saint Paul, celle de diffamer les athées. Reconnaissons lui une plus grande retenue que Saint Paul: il n’appelle plus au meurtre des athées, c’est tout de même un progrès, mais l’idée même que des êtres humains puissent se passer de sa divinité préférée suffit à le pousser à des actes infâmes, comme celui qu’il vient de commettre en arrivant en Grande-Bretagne.   Depuis 1945, dans la conscience de l’Occident, le mal absolu est personnifié par l’idéologie nazie. Quoi de plus commode alors, lorsque l’on ne s’embarrasse pas de scrupules, que de traiter publiquement, devant des dizaines de millions de téléspectateurs,  ses adversaires du moment, les humanistes athées, avec l’arme absolue des calomniateurs: l’amalgame avec les nazis. C’est le pas qu’a franchi Benoît XVI, ex-membre des Jeunesses hitlériennes.  Impossible de plaider l’ignorance!

SermentNaziPourtant, Hitler lui -même s’enorgueillissait d’avoir “écrasé l’athéisme”. Les preuves de la collusion entre les Nazis et les églises, principalement catholiques mais aussi protestantes, sont tout simplement trop abondantes pour prétendre le contraire. Mais le Vatican connaît la musique: plus c’est gros, plus ça passe. Même si on oublie les athées visés, quel mépris pour les propres fidèles de son église, réduits à être des contenants à mensonges éhontés!

Références:

Baynes, Norman Hepburn (1969). The Speeches of Adolf Hitler, April 1922-August 1939′. H. Fertig. pp. 378.

“Without pledging ourselves to any particular Confession, we have restored faith to its pre-requisites because we were convinced that the people needs [sic] and requires [sic] this faith. We have therefore undertaken the fight against the atheistic movement, and that not merely with a few theoretical declarations: we have stamped it out.”

D’autres preuves: http://www.nobeliefs.com/Hitler1.htm

Pour des photos qui disent tout: http://www.nobeliefs.com/nazis.htm

Les humanistes britanniques et écossais ont répondu à Ratzinger. Le Vatican essaie d’écraser l’affaire en prétendant, sourire en coin, que Ratzinger, étant Allemand, connaît très bien la chose.

On n’en doute pas.

Michel Virard

Les commentaires sont fermés