Les agapes du solstice d’hiver 2009

Tout d’abord, mes excuses à tous pour le retard à préparer cette page qui commémore nos agapes du solstice d’hiver 2009.

Pour ceux d’entre vous qui sont arrivés sur cette page au hasard de vos clics de souris et qui se demandent « c’est quoi des agapes ? » Le dictionnaire définie des agapes comme étant « une noce, repas joyeux et plantureux ». Je vous rassure tout de suite, on n’y célèbre pas (encore) de mariage, mais la seconde partie de la description décrit assez bien ce que sont nos « party » (pardon, nos agapes).

Une des meilleures descriptions que j’ai lu de la signification des agapes provient de ce petit texte de M. Bernard Cloutier, membre fondateur de la Fondation humaniste, sans laquelle l’Association humaniste n’existerait pas. Par ailleurs c’est chez Bernard qu’ont lieu nos agapes, endroit que Bernard met fréquemment à la disposition de l’Association. Mais pour revenir au texte que je mentionnais plus haut, le voici :

« Notre espèce est au courant du phénomène des saisons depuis le début des temps et elle a identifié le passage de l’hiver à l’été et l’inverse (les équinoxes) ainsi que les jours les plus longs et les plus courts (les solstices), probablement bien avant d’apprendre à parler.

Mais un jour, des sorciers et chamans se sont accaparés de ces moments bien spéciaux de l’année pour leur attribuer une valeur mystérieuse à l’appui des diverses explications de l’univers avec lesquelles ils faisaient croire aux autres membres de leur clan aux pouvoirs spéciaux qu’ils prétendaient avoir.

Des millénaires se sont écoulés et l’emprise de ces parasites (chamans, gourous, prêtres, rabbins et mollahs), n’a fait que s’accroître jusqu’à ce que l’homme apprenne à se tourner vers l’observation et la raison pour chercher à comprendre son environnement. L’évolution se poursuit alors que le pouvoir de ces parasites est en déclin, mais la lutte entre la pensée scientifique et la pensée magique n’est pas encore terminée. À mon avis, l’issue en faveur de la raison est inévitable et elle se dessine à l’horizon à cette échelle de temps (j’admets toutefois être un incorrigible optimiste).

C’est dans ce contexte que la récupération des équinoxes et des solstices par les humanistes est un geste important qui devrait remplacer la panoplie de fêtes religieuses partout sur la planète. »

Je n’ai malheureusement pas l’éloquence, ni la plume de Bernard. Ceci étant dit, j’adore nos agapes. C’est l’occasion idéale de rencontrer d’autres humanistes athées (des gens de bonne compagnie, je vous assure), chacun amène une bonne bouteille, un petit quelque chose à grignoter et c’est parti pour une soirée de discussions passionnantes, mais aussi de rires, de plaisanteries et de bonne humeur

Si jamais le coeur vous en dit de venir y faire un tour, vous serez toujours le bienvenu, pas besoin d’être membre de l’Association ou de la Fondation pour s’y pointer. Vous n’avez qu’à en faire la demande en nous écrivant à cette adresse info@assohum.org et vous recevrez une invitation aux prochaines agapes. Ceci étant dit les photos ci-jointes vous donneront une petite idée de ce que sont nos agapes et vous donnerons j’espère l’envie d’y assister. Je me dois ici de remercier nos photographes en l’occurrence Bernard Cloutier et Octav Bibere qui ont eu la générosité de mettre leurs photos à notre disposition. Je les salue tout particulièrement.

[flat_gallery]

Les commentaires sont fermés